L'échelle de Rio

Actuellement, mon ordinateur analyse des signaux grâce au logiciel BOINC [1] et au projet SETI@HOME [2]. Comme l'événement WOW organisé par SETI-Germany [3] approche, je vais les garder les résultats au chaud pour participer à la course le 15 août comme l'année dernière [4]... Chacun peut participer, et cette course mondiale est plutôt sympa, même si à la fin, c'est le groupe des utilisateurs de GPU qui gagne.


Mais si jamais il y avait un signal extraterrestre dans ce que j'analyse, comment l'annoncer au monde entier ? L'académie astronautique internationale a mis en place des protocoles. On peut les retrouver sur la page du comité permanent SETI [5]. En 2000, un nouvel outil a vu le jour : l'échelle de Rio. Au départ, l'idée était d'avoir une espèce d'échelle de Richter pour donner une note à tout signal extraterrestre reçu. 
Par exemple, lorsqu'en 2016, il fut question d'un signal qui aurait été reçu depuis l'étoile HD164595 située à 95 années lumières de nous, le calculateur donnait des valeurs entre 1 (négligeable) et 3 (découverte mineure) [6]. 

Photo A. Guillem-Shutterstock modifiée par E. Piotelat
Cependant, comme je le signalais dans le billet, force est de constater qu'après plus de 15 ans d'existence du calculateur  [7], ça ne "marche pas" (un peu comme le logiciel Parcoursup). Le problème n'est pas technique. Le code html / javascript écrit par un membre de la SETI League, Daniel Boyed Fox, est tout à fait utilisable sur tablettes ou smartphones alors que ces objets n'existaient pas en 2003. Le problème n'est pas là. Ça ne marche pas, parce que le citoyen ne s'en est pas emparé. parce que ce n'est pas devenu un mème, parce que son utilisation n'est pas devenu un réflexe que l'on aurait à chaque titre putaclic du style "Un puissant signal repéré dans l'espace". 

Les découvertes d'exoplanètes, des observations un peu étranges comme celles de autour de KIC 8462852 [8] et surtout la rapidité des réseaux sociaux ont poussé une équipe de scientifiques à redéfinir cette échelle. Je suis ravie d'avoir modestement contribué à l'article qui vient d'être publié : 
Forgan, D., Wright, J., Tarter, J., Korpela, E., Siemion, A., Almár, I., & Piotelat, E. "Rio 2.0: Revising the Rio scale for SETI detections", International Journal of Astrobiology [9]

Dans l'article, on trouve un lien permettant de télécharger le nouveau calculateur sur github [10]. Le code est en python. On le télécharge et on le lance. 

git clone https://github.com/dh4gan/rioscale2.git
cd rioscale2
python rio2calculator.py


On peut aussi accéder au nouveau calculateur en ligne. Pour l'installer sur son site, il suffit de récupérer les fichiers quiz.html, quiz.css et quiz.js du dépôt github [10]..
  1. Télécharger BOINC.
  2. Page du projet SETI@HOME
  3. Wow-Event (SETI Germany)
  4. Evenement WOW (2017).
  5. IAA SETI permanent committee. 
  6. La méthode scientifique (2016)
  7. Rio Scale Calculator.
  8. Où est le flux ?
  9. Forgan, D., Wright, J., Tarter, J., Korpela, E., Siemion, A., Almár, I., & Piotelat, E. (n.d.). Rio 2.0: Revising the Rio scale for SETI detections. International Journal of Astrobiology, 1-9. doi:10.1017/S1473550418000162
  10. https://github.com/dh4gan/rioscale2
  11. Calculateur html/javascript. Rio2.0

Commentaires

Articles les plus consultés