Carl Sagan, Stephen Hawking et Arthur C. Clarke

Stephen Hawing nous a quitté le 14 mars 2018. Comme beaucoup de gens de ma génération "Une brève histoire du temps" nous a intrigués lors de sa sortie en 1988. Quel était ce livre dont tout le monde parlait ? On me l'a offert sous forme de CD, que j'ai conservé, même si aucun mac ou pc ne permet de le lire.


Je ne me souvenais pas que Carl Sagan, était auteur de la préface. Déjà, il disait :  "le système éducatif décourage les enfants de poser des questions". C'est tellement d'actualité !

Sur les réseaux sociaux, dans les médias, de nombreux liens ont circulé. Si je devais n'en retenir qu'un, ce serait cet incroyable échange entre Carl Sagan, Stephen Hawking et Arthur C. Clarke.



Encore un écran ! 

En 2018, à l'heure où chaque enfant devrait être scolarisé, qu'il ait ou non un handicap, écouter Stephen Hawking décrire, en 1988, le système qui lui permet de communiquer ressemble à de la science-fiction. Quel contraste avec les propos des enseignants qui refusent l'utilisation d'un ordinateur à ceux qui en auraient besoin pour suivre une scolarité normale en brandissant les propos d'un médecin de PMI !

Au début de la vidéo, il y a une description du boitier sur lequel le professeur tapote, puis de l'écran.

A. C. Clarke fasciné par Mandelbrot. 

Stephen Hawking n'est pas le seul à avoir apporter son écran. A.C. Clarke l'a fait aussi, pour parler d'un français, Benoît Mandelbrot" et de ses courbes, sortes de trous noirs, avec des motifs sur le bord qui se reproduisent à l'infini : les fractales.


Le Mac qu'il utilise peut sans doute lire le CD mentionné plus haut. La résolution des écrans s'est améliorée depuis, mais sa démonstration est absolument géniale ! Et quel enthousiasme !


On a de plus belles images aujourd'hui.


Le rétro a tout de même son charme, et le parallèle d'A.C. Clarke avec le bord des trous noirs est captivant !


Les trous noirs

L'animateur est très bon. Il pose des questions simples mais qui stimulent l'imagination.

Peut-on plonger dans un trou noir, et ensuite se retrouver ailleurs dans le cosmos ?

Des particules qui s'échappent d'un trou noir peuvent se retrouver dans un autre trou noir. Cela semble être la manière idéale de voyager. Il suffit de trouver un trou noir et de sauter dedans. Mais ensuite, il ne semble y avoir aucun moyen de choisir où l'on va sortir, mais pire que ça, vous allez être déchiqueté par le champs gravitationnel du trou noir. Votre imagination et votre ligne temporelle va continuer dans l'autre trou noir, mais cela ne sera pas une grande consolation pour une personne transformée en spaghetti.

La science-fiction

Juste après, il aborde la question de la science-fiction et de SETI.

Que pensez-vous de la science-fiction Pr Hawing ?

Je ne crois pas aux histoires de soucoupes volantes et d'OVNI. Si le voyage temporel était possible, des personnes du futur nous auraient déjà rendu visite. Je pense que si nous rencontrions quelqu'un d'un autre temps ou d'une autre planète, ce serait évident et très désagréable. Je ne veux pas rentrer en contact avec une autre civilisation, sauf à une distance de sécurité. Ce sera comme lorsque les indiens d’Amérique du  Nord sont entrés en contact avec les hommes blancs.

Carl, vous êtes l'expert mondial pour la recherche d'intelligence extraterrestre. Pr Hawking ne veut pas rentrer en contact avec eux, pourquoi le voulez-vous ?

[..] Nous avons déjà signalé notre présence avec nos ondes de télévision à des civilisations qui appartiennent à notre futur technologique. Nous ne pouvons rien dire sur leurs intentions, bonnes ou mauvaises. De mon point de vue, la question de la vie extraterrestre et surtout de l'intelligence extraterrestre est une des questions philosophiques, scientifiques, les plus importantes qui aient été posées.  Nous sommes au tout début de la recherche et il est important pour nous, de connaître la réponse.

Une civilisation pourrait être pacifique, Arthur C. Clarke ?

Je suis un optimiste.

Commentaires

Articles les plus consultés