Combattre pour des nuances

"Etre Charlie, c'est combattre pour des nuances" a déclaré Raphael Enthoven [1] lors des débats "Toujours Charlie" [2]. Bien que très courte (2 minutes 30), son intervention illustre parfaitement tous l'importance d'utiliser les bons termes, qu'il s'agisse d'écrire 280 caractères dans un tweet ou d'envoyer un message à des extraterrestres.

Raphaël Enthoven pendant son intervention (capture d'écran [2])

Comme chaque 7 janvier, il y a eu de magnifiques messages sur les réseaux sociaux, mais aussi quelques horreurs. Par exemple, ces deux tweets montrent la photo des locaux ensanglantés de Charlie Hebdo. Le premier déplore que l'on ait rien appris, que la critique de l'Islam soit impossible et que Youssef al Qaradâwi [3]  ait un compte Twitter certifié. Le second relève de l'apologie du terrorisme.


Vu le 7 janvier

La différence entre le blasphème et le racisme

Raphaël Endhoven, a mis les points sur les "i" du mot "islamophobie" :
Attaquer une religion, ce n'est pas s'en prendre à une communauté. [..] [L'islamophobie] met dans le même panier la critique d'un dogme religieux et la haine d'un groupe humain, bref qui met dans le même panier Cabu et Jean-Marie LePen. 
Extraits du livre "Cabu s'est échappé"
Il n'y a pas de délit de blasphème en France, contrairement à d'autres pays. Tous les pays où le blasphème peut être puni de la peine de mort sont musulmans (en marron sur la carte ci-dessous).
Le blasphème dans le monde, par Conquistador, CC BY-SA 4.0, Link
Ces propos font écho à ceux de l'iranienne Maryam Namazie [6], qui un peu plus tôt (1h45 après le début de la vidéo [2]) a raconté avoir été accusée d'islamophobie lors de la marche des fiertés à Londres (avec des panneaux "Allah is gay").

Elle a cité le grand écrivain surréaliste Sadegh Hedayat : "Le paradis est la meilleure excuse pour transformer le monde en enfer."

Maryam Namazie pendant son intervention


Caricature et Irrespect 

Notre ami Charlot a également twitté ceci :

Tweet #EtToujoursCharlot

Cette caricature était une réponse des italiens suite au dessin dans Charlie illustrant les 300 victimes du tremblement de terre le 24/08/2016 [4]. Dans ce contexte, ce n'est pas un manque de respect, au contraire, c'est répondre de la même manière.

Rien à voir avec le tweet cité plus haut, manquant clairement de respect à Charb et aux victimes. Si la caricature fait rire, l'attentat ne fait pas rire. Chacun peut donc signaler le tweet à Twitter qui décidera si Charlot est plus censurable que Charlie ou non...

Signaler un tweet

Foi ou fanatisme 

Le philosophe a cité Nietzsche :
Le besoin d'une foi puissante n'est pas la preuve d'une foi puissante, c'est le contraire. 
Twitter invite à signaler d'autres messages. Au milieu d'extraits de la BD "V pour Vendetta", on trouve sur le compte de Charlot un extrait du Coran. C'est de la foi bien sûr.


Un peu plus loin, d'autres messages montrent que la personne est clairement dans le fanatisme et l'apologie du terrorisme. La différence est très claire...



Défense contre adhésion

En 30 secondes, Raphaël Enthoven a rappelé que Charlie était un journal libertaire, et qu'il n'avait pas pour objectif de plaire à tout le monde. Dire "Je suis Charlie", ne signifie pas adhérer à tout ce qui est publié. Qui le pourrait d'ailleurs ? C'est défendre des valeurs, défendre la laïcité, lutter contre le racisme, contre l'intégrisme. Pour résumer :
Ce qui compte, ce n'est pas ce qui est représenté dans Charlie, c'est ce que Charlie représente.

Le problème, c'est le feu, c'est pas l'huile

Raphaël Enthoven a repris une partie de son intervention de juin 2015 sur France Culture "Le gai savoir est Charlie" [5], sur le fait que la société ne sera jamais pacifiée et dire "Ce n'est pas le moment de jeter de l'huile sur le feu" ou "Il faut faire des ateliers en non-mixité tant qu'il y a du racisme" suppose qu'un jour, il n'y aura pas de racisme sur Terre, et que les sociétés seront suffisamment pacifiées pour pouvoir caricaturer n'importe qui.

La bonne nouvelle, c'est que Charlot n'est pas si incensurable qu'il le prétendait. Entre le moment où j'ai débuté ce billet, et ces derniers mots, son compte a été suspendu par Twitter.

Quelques nuances d'éléphant rose
Quant à envoyer un message "au nom de l'humanité" à d'éventuels extraterrestres, à part l'éléphant rose de Coco, je ne vois pas d'autres messages pouvant faire consensus, même en combattant pour des nuances. [7]
  1. La philosophie avec Raphaël Enthoven sur France Culture.
  2. Toujours Charlie (2h48 après le début).
  3. Youssef al Qaradâwi (Wikipedia), membre des Frères Musulmans, et interdit de séjour dans plusieurs pays (USA depuis 1999, France en 2012, etc...). Interpol a lancé un mandat d'arrêt international.   
  4. Les Italiens répondent à Charlie Hebdo
  5. Le gai savoir est Charlie
  6. Site web de Maryam Namazie
  7. Un éléphant rose vers GJ273

Commentaires

Articles les plus consultés