Désordre mental

En ce moment, de nombreux événements culturels sont annulés. Un bon exemple est le parc de la Villette. Pas de cinéma en plain air, pas de nuit des étoiles samedi soir... Je m'y suis rendue dimanche après-midi. Il y avait beaucoup plus de monde que lors des nuits des étoiles de 2011 ou 2012.


J'ai aperçu des militaires en sirotant un diabolo gingembre, mais globalement, les forces de l'ordre étaient très discrètes. Je n'ose pas imaginer les dégâts qu'aurait pu commettre un déséquilibré au milieu de ces chasseurs de Pokemons.

« Si tu veux arriver où tu ne sais pas, il te faut passer par où tu ne sais pas »
Jung

Que faire contre un déséquilibré ? Comment anticiper la prochaine attaque terroriste ? Cela semble illusoire. Alors, autant vivre. Les responsables, les éducateurs, les politiques font le jeu du terrorisme en annulant autant d'événements. Ils infantilisent également les citoyens. A partir du moment où je suis informée d'un risque potentiel, en me rendant dans un lieu très fréquenté, j'assume, éventuellement, je suis plus vigilante, sans sombrer dans la paranoïa. 

" Vivre est la chose la plus rare. La plupart des gens se contente d'exister."
Oscar Wilde

Retour à l'enfance

Cela faisait plusieurs mois que j'avais envie d'aller à la Cité des Sciences, tout d'abord pour voir l'expo sur Darwin, mais qui est malheureusement terminée.


Ensuite, pour voir la première version de Solar Impulse. Le tour du monde, c'est un rêve de gosse, celui de Philéas Fogg, le héros de Jules Verne. Bertrand Piccard et  André Borschberg viennent de le réaliser !

Même si la nuit des étoiles n'a pas pu se dérouler à l'extérieur de la cité samedi soir, il y avait aussi de quoi rêver en écoutant André Brahic

"Nous savons tous que quand on retire un voile, on fait un progrès"
dit-il en parlant de l'atmosphère.

Même si nous n'avions pas accès aux mines d'informations comme les enfants d'aujourd'hui, j'ai grandi en m'appuyant sur des exemples, qu'il s'agisse de grands scientifiques comme Jean Heidmann ou André Brahic, d'explorateurs comme Betrand Piccard ou le commandant Cousteau. La culture était omniprésente dans tous les foyers, grâce à la télévision. Nos parents, grands-parents, oncles et tantes avaient en général réponse à nos questions, sans nous dire "attend, je vérifie sur wikipédia".  

"Les enfants sont éduqués par ce que l'adulte est, et non par ses bavardages."
Jung et la psychologie des profondeurs

Les expositions d'Explora apportent cela. On se cultive sans chercher, juste en se laissant guider, en étant attiré par un film, une animation, un panneau. C'est aussi un retour à l'enfance, au plaisir de la découverte.



"L'être en grandissant oublie le secret de la totalité enfantine, de l'enfant qui sait laisser vivre en lui tout un monde sans le paralyser de réflexions, de jugements, de condamnations ; de l'enfant qui vit dans une sorte de jardin du paradis où tous les êtres croissent pacifiquement côte à côte" 
Jung , L'Homme à la découverte de son âme


Mental desorder

Je ne suis pas allée à la Cité des Sciences uniquement pour retrouver l'émerveillement de l'enfant de 5 ans qui découvre l'univers. Je voulais comprendre le comportement de certains humains.

"Ce qui n'a pu se mettre en larmes et en mots s'exprime ensuite par des maux,
faute de mots pour le dire."
Ancelin-Schützenberger

Schizophrénie ? Dépression ? Trouble bipolaire ?

« L’histoire personnelle du malade est « le secret qui l’a brisé ».
En même temps cette histoire renferme la clé du traitement. »
C. G. Jung

Je suis donc allé voir l'exposition "Mental Désordre", changer de regard sur les troubles psychiques. Il n'y est pas question de Cannabis ou de Whisky, mais de phobies quand on se retrouve dans le noir, ou de dépression lorsque l'on observe un père atteint de "la maladie du sommeil" passer sa journée dans le canapé.

J'y ai appris à quel point les progrès avaient été lents entre l'époque où l'Eglise demandait de réciter des prière pour chasser ces démons et les sciences cognitives, qui permettent de poser un diagnostique aujourd'hui pour certains troubles, en passant pas la psychanalyse.  

J'ai été effrayé par le nombre de personnes concernées. Par exemple, un quart de la population souffrira de dépression au cours de sa vie !

Je n'ai pas vraiment trouvé les réponses que je cherchais.

L'exposition aide à lutter contre les préjugés et a trouver des solutions simples, comme le fait de s'oxygéner, de faire du sport, d'avoir des loisirs, de voir des amis ou de la famille. Il y a tout cela en Bresse ! A bon entendeur...

« C’est dans le présent que réside le secret. Si tu fais attention au présent tu peux le rendre meilleur. Et si tu améliores le présent ce qui viendra ensuite sera également meilleur. » Paulo Coelho

Commentaires

Articles les plus consultés