Le jeu des 437000 euros

Suite à mes deux précédents billets, afin de ne pas être accusée de déformer les propos de la ministre, j'ai promis de publier un lien, ou le contenu de toute réponse publique qui serait faite aux interrogations des ulissiens. Samedi, cette vidéo a été mise sur Youtube.

Considérons-là donc comme une réponse du PS :

 

Pour ceux qui auraient loupé les épisodes précédents, voilà un rapide historique des élections municipales aux Ulis :

Mars 2008 : La candidate locale (à droite de Najat Belkacem) remporte les élections municipales aux Ulis, avec 43 % des voix. Un des enjeux était la scolarisation des enfants hébergés dans l'hôtel qui s'appelait alors Résidulis.

Juin 2012 : La candidate locale remporte les élections législatives et démissionne de son poste de maire aux Ulis. Une partie des membres du PS (mais pas tous d'après ce que j'ai compris plus tard) décide de proposer Sonia Dahou pour la remplacer.

Début 2014 : Sonia Dahou organise plusieurs réunions avec les parents dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires. Bien que n'étant pas directement concernée, je vois passer les messages des pim's qui sont contre l'école le samedi, et de grosses inquiétudes des enseignants et des parents sur l'organisation.


Mars 2014 : François Marhuenda est élue avec 54% des voix, face à Sonia Dahou 41%. Un des enjeux fut le déplacement du centre commercial Ulis 2. Il est à noter, que bien qu'étant classée "BC-DVD" (Divers droite) par le ministère de l'intérieur, sa liste a fusionné avec "paroles ulissiennes", une liste plutôt d'extrême gauche.

Rythmes scolaires

Pour résumer, les parents et enseignants des Ulis sont mécontents des rythmes scolaire et des NAP (nouvelles activités pédagogiques). Les parents indépendants des Millepertuis ont remis cette lettre à la ministre.


Septembre 2014 : Rentrée scolaire et mise en place des nouveaux rythmes scolaires par la municipalité des Ulis. Ce qui avait été décidé à l'issu de nombreuses réunions par Sonia Dahou a été balayé. Les activités auront lieu sur le temps de midi, ce qui fait que les enfants qui ne mangent pas à la cantine en sont privés, d'où la question de Sonia Dahou sur l'évaluation de la mise en place de ces activtités.

Décembre 2014 : Appel à projet envoyé à toutes les associations ulissiennes pour proposer des activités périscolaires. Dans le même temps, légère modification des rythmes scolaires.Faisant partie de plusieurs associations, nous en avons discuté. Admettons par exemple que j'accepte de parler d'astronomie, d'informatique, d'écologie, de la langue des signes, de l'écriture chinoise ou de Charlie Hebdo à des enfants. Ce seront des nouvelles activités... S'il s'agit d'intervenir une fois pendant une heure, je ne demanderai rien à la mairie des Ulis. Mais quel que soit le contexte et le matériel, je ne suis pas pédagogue

437 000 euros

La ministre répondait également à une maman qui faisait remarquer que rien n'était mis en place (de la relaxation à même le sol dans son école).

Si l'on en croit les propos de la ministre, la ville des Ulis a reçu 437 000 euros pour mettre en place les nouvelles activités pédagogiques. En gros, cela correspond à 300 fois le SMIC, donc cela permettrait d'embaucher 25 personnes à temps plein sur un an (sans compter les charges, et en supposant qu'il n'y ait pas besoin d'acheter du matériel).

Si je comprends correctement la règle du jeu, la municipalité recevra une subvention l'année prochaine si et seulement si (comme disait mon prof de math) elle prouve que de véritables activités sont mises en place.

Supposons donc qu'elle reçoive 0 euros de subvention. Aucun animateur ne pourra être embauché, aucun enfant n'aura d'activité pédagogique digne de ce nom, et les parents continueront à être mécontents.

Sourire ou pas ? 

En regardant la vidéo, j'ai eu la confirmation que si l'ambiance "houleuse" de la salle avait à peine effacé le sourire de Najat Vallaud Belkacem, les deux impétrants se sont rendus compte que l'élection départementale était loin d'être gagnée ! Fatigue ? Stress ? Meeting qui ne se passe pas comme ils avaient prévu ?

D'après le Monde, il y a 210 villes de plus 10 000 habitants avec des maires PS, donc où l'on peut supposer que les enfants nagent dans le bonheur avec plein d'activité et des rythmes qui correspondent vraiment à leurs besoins de sommeil. Ces 210 villes recevront plein de subventions en 2015 et en 2016 pour pouvoir acheter encore plus de gloubiboulga et parfaire l'île aux enfants.

Mais il reste donc 728 villes de plus de 10 000 habitants ou ça se passe comme aux Ulis. D'ailleurs pourquoi les maires de ces villes mettraient-il en place des activités ? Pour que le PS gagne les présidentielles en 2017 ? Ils n'ont politiquement aucun intérêt à le faire. En faisant un peu de fiction, le ou la président de 2017 abrogera la réforme des rythmes scolaires, qui ne sera plus un obstacle pour les prochaines municipales.

Et les enfants dans tout cela ? 

Les élus locaux ne sont pas les principales victimes de l'entêtement du gouvernement. Ce qui m'a le plus touchée mardi dernier, ce sont les témoignages sur le sommeil des enfants. On a entendu des propos comme "vous vous trompez d'interlocuteur", "vous n'aviez qu'à mieux voter aux dernière municipales".

Vu de Sirius, cette réforme met le sommeil des enfants au cœur d'une lutte politique entre le gouvernement et les maires. Nos élus pourraient-ils pour une fois faire preuve d'un peu de sens des responsabilités pour que leurs conflits n'aient pas d'impact sur la santé des élèves ?

Commentaires

Anonyme a dit…
Un article purement anti PS. Navrant de voir que vous utilisez ce réel problème dans nos écoles à des visées purement électorales. Que vous travailliez pour l''extrême gauche ou l''extrême droite, ou pour la maire, peut être même les trois, expliquez nous pourquoi vous classez votre article en catégorie élection?, une semaines avant les élections départementales??

J'étais présent à cette même réunion, j'ai vu un groupe de parents, que vous citez, demandant l'abrogation, mais il s'agit d'une position extrêmement minoritaire chez les parents. C'est trop facile de taper sur un gouvernement, c'est facile de taper sur un parti, ou de venir vociférer dans une réunion publique, mais vous empêchez l'émergence de solutions en cachant les vrais problèmes.

Je suis navré que vous pensiez qu'un maire qui ferait de son mieux pour agir dans ses écoles communales ferait uniquement campagne pour François Hollande, je suis navré de constater que vous voulez faire croire que la commune ne percevrait les subventions de l'Etat uniquement si son action plait au Gouvernement et seulement un an après. Ce sont deux mensonges grossiers et grotesques. Cette année, la ville reçoit donc 437 000 ? Pourquoi ne dépense -t-elle que 300 000 ? Pourquoi les parents payent-ils dès 16h ? Pourquoi ne vous posez vous pas ces questions ? A l’évidence il y a quelque chose de proprement scandaleux et vous essayer de la cacher.

Les conditions d'accueils des enfants ne vous intéressent pas, seul votre petit intérêt politique vous motive. L'avenir de nos enfants vos mieux que votre manipulation en vue des élections départementales. Renseignez vous avant de vous prendre pour un leader d'opinion.

Le fiasco des rythmes scolaires aux Ulis, c'est avant tout un problème avec la maire et ses équipes. Tous les parents le savent. Pour obtenir des avancées pour nos enfants, il faudra la contraindre un point c'est tout.
Elisabeth a dit…
Merci pour ce commentaire. Je n'appartiens à aucun parti politique. Je me contente de voter (ce qui est déjà pas mal) d'abord pour des idées, ensuite pour les humains qui les portent, mais en aucun cas pour ou contre une étiquette.
Pour faire un choix, il faut avoir des informations. Nous en avons eu mardi dernier. En tant que citoyenne, il m'a semblé normal de raconter ce que j'ai vu, entendu. Si j'ai reproduit cette vidéo du PS, c'est parce qu'elle contient des informations factuelles (les propos de la ministre) mais aussi plein d'autres que j'interprète à ma façon. Bref, c'est mon avis, et j'estime avoir le droit de le partager. Mais je ne demande a personne de le suivre !

Articles les plus consultés