Des ch'nis ét de la crechignoule.

Je comprends le patois bressan, et encore, surtout celui de Saint-Germain-du-Bois. Je le parle très peu (ou alors par jeu). Enfin, c'est ce que je croyais...

Plus je vieillis, plus je me rends compte que des mots ou expressions, que je pensais être du bon français, voire de l'argot, n'existent que très localement.

Les premières surprises sont apparues au lycée Carnot à Dijon. Dire "on se voit ce tantôt" n'était pas toujours bien compris. Certains étudiants comprenaient "bientôt", d'autres me regardaient avec de grands yeux. Ben oui, ce tantôt vers 16h, cette après midi quoi...

Récemment, suite à une discussion sur les langues régionales avec un collègue, j'ai ressorti de ma bibliothèque le dictionnaire Français-Patois de St-Germain-du-Bois. J'y ai découvert que seuls les bressans pouvaient trouver qu'un morceau de viande contenait vraiment trop de crechignoule, c'est-à-dire de gras, de nerfs, de parties à jeter, etc...



Ce collègue vient de me prêter "Lès ancorpions de la Castafiore", une traduction en bourguignon (de Dijon) des Bijoux de la Castafiore. Beaucoup de vocabulaire m'est complètement étranger, et la lecture a été ponctuée par des recherches dans le glossaire.

ANCORPIONS : (n.m.) tout objet encombrant, difficile à porter.


En revanche, j'ai retrouvé un peu de patois bressan. Quand, enfant, je m'habillais trop vite (ou avec des vieilles biaudes un peu déchirées) ma mère me comparait à un camps-volant. Adolescente, il ne faisait pas bon traîner à la Balme à cause des camps-volants. Ce terme regroupait tous ceux "qui ne sont pas d'là" sans aucune distinction ethnique.


Il m'est aussi arrivé d'avoir un ch'nis (une poussière) dans l'œil dès potron-minet (qui figure dans le glossaire, est-ce vraiment du Bourguignon ?).

Cet album a été traduit par Gérard Taverdet, de la Confrérie des Pinces d'or. Sur le quatrième de couverture, on apprend que le bourguignon est une langue d'oïl. Le patois bressan, quoiqu'un peu différent, est par conséquent à ranger dans la même catégorie...

Commentaires

Articles les plus consultés