Des transports !

Si les Ulis n'ont pas de bus, St-Jean-de-Beauregard a été littéralement envahi hier.
Vers 19h40,  un ruban blanc est apparu à l'est du château.


Vers 20h, un autre ruban est apparu à l'ouest...

La rencontre a eu lieu vers 20h40...
Vers 22h, le défilé était terminé...
Encore ce soir, il y avait largement de quoi mettre en place un covoiturage pour remplacer les bus en grève...
Mais il parait que demain, la grève des cars d'Orsay sera terminée !

Commentaires

Anonyme a dit…
arrêtes ta politique et laisse les gens vivre!! a croire que des extra terrestre sont arrivés aux ulis
Elisabeth a dit…
L'invasion avec cette remarquable technique digne d'un joueur de go ne concerne bien sûr ni les extraterrestres, ni les Ulis.

Toujours pas de bus ce matin aux Ulis. Si ce courageux anonyme peut m'expliquer ce qui se passe au niveau politique sur les Ulis, j'aimerais bien comprendre à quoi joue Sonia Dahou qui était la seule hier à ne pas crier victoire.

Je sais que le PS et la CGT sont proches, mais de là à ce qu'une ancienne maire contribue au blocage de la ville juste pour embêter la maire actuelle, ça me dépasse...
Jean a dit…
Bonjour Elisabeth

Je partage ton analyse sur la situation engendrée par la grève et le reste mais je pense qu'il faut être vigilants sur les manip du style sonia dahou instrumentalisme la grève faut arrêter la...c'est limite comme affirmation ...

Elle s'est simplement déplacée puisqu'aucun elu ne l'a fait et qu'aucun n'elu n'est en charge des transports depuis les dernières élections.

Tu parles de non réjouissance à l'annonce de la reprise des bus , je pense qu'elle a eu raison d'être prudente puisqu'il n y a aucune amélioration alors que tous le monde crier victoire: ça s'appelle être responsable

Ensuite sur le reste je te trouve très véhémente à l'égard des chauffeurs je pense qu'il ne faut pas laisser notre désarroi prendre le dessus .
Elisabeth a dit…
Je ne demande pas mieux que de soutenir les chauffeurs, à partir du moment où ils expliquent pourquoi, comme c'était le cas les autres années.

Le seul élément "concret" est le communiqué de presse de la CGT, que j'ai analysé ici. A part ça, aucun tract, aucune réunion, rien, si ce n'est un manque de respect total des usagers et des insultes.

La situation devient explosive aux Ulis. A chaque jour de grève supplémentaire, les chauffeurs perdent de l'argent. La direction comme les syndicats les manipulent.

Chaque jour de grève supplémentaire augmente la colère des usagers et rendra la reprise plus dure pour les chauffeurs de bus. Je ne pense pas qu'ils soient en train d'améliorer leurs conditions de travail !

En revanche, je ne doute pas une seule seconde que le mécontentement de toute une région puisse être exploité par la gauche aux prochaines élections...

Articles les plus consultés