30 000 morts ?

D'après le Mag N°362, 30000 abeilles occupaient les ruches du parc urbain. Hier, on m'a dit qu'elles seraient toutes mortes, sans doute intoxiquées.

A l'heure où j'écrivais ces lignes, il n'y avait aucune actualité sur le site de l'association Des abeilles pour nos enfants concernant cette hécatombe. Suite à un envoi de mail, j'ai eu une réponse rapide du responsable et le site a été mis à jour en précisant les causes éventuelles (mise à jour le 6 mars 2014)

 En attendant, il y a un dossier très pédagogique et très complet sur les abeilles dans le Phare n°51, signé par un membre du SAVE (Syndicat des Apiculteurs du Val d'Essonne)..




Qu'elles aient butiné un truc qu'il ne fallait pas ou qu'il s'agisse d'un acte de malveillance, cette information et le silence autour, a de quoi inquiéter.

Tout d'abord, on nous cache la vérité ! Sonia Dahou, avait dit dans le communiqué de presse du premier juillet 2013 :
Ce rucher a vocation de devenir un véritable outil pédagogique pour les enfants des Ulis.

On n'avance pas en cachant un mauvais résultat, qu'il s'agisse d'un contrôle raté ou d'une expérience scientifique. Au contraire, les erreurs sont utiles pour voir quelles compétences nous manquent. Pédagogiquement, c'est idiot de cacher la mort des abeilles !

Pour résoudre un problème, il faut commencer par poser la bonne question, au lieu de tourner autour du pot (de miel). "Pourquoi les abeilles des Ulis n'ont-elles pas passé l'hiver ?" A partir de cette question, chaque enfant des Ulis peut se transformer en enquêteur, par exemple pour aller demander à Carrefour s'il met de la Javel sur ses produits périmés. Quoi de plus intéressant au niveau pédagogique que d'émettre des hypothèses, d'en débattre, de les vérifier ?



Si ces 30000 décès sont dus à un acte de malveillance, alors oui, il faut renforcer la sécurité dans la ville, mettre des caméras de vidéo surveillance chez chaque habitant, augmenter le dispositif policier, interdire les rassemblement d'abeilles dans les entrées et les caves d'immeuble, avoir des appareils photos qui se déclenchent au moindre battement d'aile.

Si ces 30000 décès sont dus aux pesticides des voisins ou des agriculteurs de St Jean de Beauregard, c'est inquiétant pour tous les Ulissiens, car nous vivons dans le même environnement que les abeilles. Inutile de dire que si les poubelles du centre commercial sont en cause, on a intérêt à prendre de la nourriture ailleurs, ou à déplacer ces vieux bâtiments !


Si jamais ces informations étaient fausses, bien sûr, je compte sur ceux qui détiennent la vérité pour commenter cet article. Il y a des écologistes sur certaines listes qui se présentent aux élections municipales aux Ulis. Nul doute qu'ils détiennent la vérité sur un sujet aussi important touchant à la pédagogie, la sécurité et la santé des Ulissiens.

Commentaires

Articles les plus consultés