Minute écolo à 1h du matin

Une nouvelle association est en train de naître sur les Ulis : CES, ou citoyens écologistes et solidaires.

Il y a des partis politiques plus ou moins verts, des gens qui râlent, pas encore d'association écolo. Ce sera bientôt chose faite !
L'un des principaux objectifs sera de faire de l'éducation populaire... Bon, je m'attelle dès maintenant à cette tâche.



A partir du 1er juillet 2013, une nouvelle réglementation s’applique à l’éclairage nocturne des bureaux, des magasins, des façades de bâtiments.Tout est expliqué sur le site du ministère.

Concrètement, aujourd'hui 21h59, on avait ça :

A 22h, on avait ça :

L'enseigne ULIS 2 est éteinte, mais pas la Grande Récré. La réglementation oblige à éteindre les enseignes à 1h du matin. Même si on ne voit pas trop l'intérêt de l'enseigne "La Grande Récré" à minuit, elle a encore le droit d'être allumée. En revanche, il est 1h05 et elle n'est toujours pas éteinte, ce qui est clairement contraire à la nouvelle réglementation. Bon, soyons gentils, laissons-leur un jour de plus...


Dans la brochure, on trouve l'information suivante :
Qui est concerné ?

Cette réglementation concerne les bureaux, les vitrines, les magasins, les façades de bâtiments.
Elle ne concerne pas : 
  •  les éclairages intérieurs des bâtiments résidentiels
  • les éclairages destinés à assurer la sécurité des bâtiments
  • les enseignes et publicités puisque le décret du 30 janvier 2012 traite spécifiquement de l’extinction de ces équipements
  • les guirlandes lumineuses sur les façades notamment en fin d’année
  • l’éclairage public des voies réservées à la circulation des piétons comme des véhicules.
 Donc, les façades des écoles de la ville ne devraient pas être allumées 1h après le départ des derniers travailleurs, disons 21h (en supposant qu'il puisse y avoir des réunions jusqu'à 20h). On voit que l'école du Bosquet est drôlement bien éclairée à 1h du matin.


On notera que le tour du stade est éclairé de manière très intelligente, puisque c'est le sol, et non le ciel qui reçoit l'énergie lumineuse payée par nos impôts. C'est clairement de "l’éclairage public des voies réservées à la circulation des piétons comme des véhicules" qui n'est pas concerné par cette réglementation.

Idem, vu qu'aucun piéton ne circule sur les murs de mon immeuble, et encore moins au plafond, vu que les espèces de sabres LASER en haut de mon immeuble ne sont pas destinés à assurer la sécurité des bâtiments, ceci ne devrait pas avoir lieu :
Il y en a des façades de bâtiment éclairées aux Ulis !!!



Bon, on sent qu'il faudra beaucoup de citoyens, très écologistes et très solidaires pour que la municipalité fasse des économies d'énergie et que les entreprises appliquent la nouvelle réglementation. C'est pas gagné !







Commentaires

Articles les plus consultés