Indignados

Cette après-midi, j'ai passé un agréable moment en regardant Indignados. Je pensais voir un documentaire sur le mouvement des indignés. Finalement, j'ai vécu  l'histoire sans fin d'une jeune femme sans papier.

C'est un peu Welcome en très léger. La réalité est beaucoup plus cruelle que la fiction.  Comment ne pas penser à Mody au moment de l'expulsion, ou à l'incendie récent du centre de rétention de Massy ? Le "ça ira" récurent dans le film n'est certainement pas de mise pour tous ceux qui quittent leur village pour gagner leur vie en Europe comme Betty et se retrouvent à errer de pays en pays.

La partie documentaire reprend quelques citations de Stéphane Hessel, mais les pancartes des indignés sont bien plus présentes, plus importantes... Le mouvement a de loin dépassé le livre et n'a plus beaucoup de rapports avec le vieux résigné. On le ressent bien dans le documentaire, réalisé comme un album photo, en respectant la dignité de ceux qui dorment dehors ou font la queue pour un bol de soupe.

L'année 2011 restera-t-elle dans l'histoire ? Le printemps arabe restera-t-il synonyme de liberté ? Ce film tourne une page et inscrit véritablement la réLOVution dans les manuels.

Commentaires

Articles les plus consultés