Auf Wierdersehen Thomas !

Thomas Gretener était agriculteur à Frangy-en-Bresse. J'ai appris son décès ce matin sur le site du JSL. Je suis restée sans voix pendant plusieurs minutes.

J'ai repensé à ce cri de colère d'un père de famille français au Japon le 15 juin 2011, 3 mois après l'accident de Fukushima.

Un fermier s'est suiccidé samedi dans son étable. Il a écrit des mots sur les murs, comme "j'aurais préféré qu'il n'y ait pas un powerplant". D'autres phrases étaient adressées à d'autres fermiers. Il leur disait "Gardez le courage, ne tombez pas comme moi..."

Du courage, lui et sa femme Christine n'en n'ont pas manqué pourtant, pour reprendre une ferme en Bresse. Pionniers, ils ont vendus des produits bio, vendant directement à la ferme. Récemment, ils ont participé à un Rallye Bio.


Ils organisaient régulièrement des festivités. En Août 2009, j'avais été conviée à une fête organisée entre voisins qu'il accueilli chez lui. Cela restera un bon souvenir et m'aura permis de discuter avec des gens de Frangy, de Gif sur Yvette (si, si...) ou de Suisse.




Alors que vue de Sirius, l'exploitation BioGretener semble être un exemple de ce qu'il faut faire en Bresse, ce départ en pleine fête surprend, interroge, attriste. Quelque chose ne tourne pas rond sur cette planète...

A sa femme Christine, à leurs trois enfants, je présente mes sincères condoléances.

Commentaires

Articles les plus consultés