Aux arbres citoyens !

En ce moment, il y a aux Ulis une grande campagne de communication sur l'Agenda 21. Comme je n'ai pas spécialement envie d'assister aux réunions qui ont toutes lieu le mercredi à 20h, voilà mon avis (et que je partage).

Tout d'abord, c'est bien de se préoccuper d'environnement. Les Ulis, c'est "la ville à la campagne", avant tout grâce au Parc Nord. Des immeubles sont en construction tout autour, mais pour l'instant, la nature demeure intacte.


La grosse différence par rapport à la campagne, c'est que l'on ne voit pas d'étoiles, ou du moins presque pas. Fin août, une dame qui m'avait reconnue dans l'émission "A deux pas du futur" m'a dit :
C'est bien de s'intéresser à l'astronomie. A Madagascar, il y a plein d'étoiles dans le ciel. Ici on ne voit rien. Pourquoi ? 
La réponse est dans ce cliché pris depuis mon balcon à 23h la semaine dernière :

En rouge, nous avons les lampadaires du Centre Commercial (fermé depuis longtemps à cette heure là), en jaune, ceux du groupe scolaire des Avelines (peut-être allumés au cas où la dame blanche ferait son apparition), en vert les projecteurs du stade Thierry Henry qui éclairent le ciel, comme beaucoup de lampadaires un peu partout.

La municipalité a distribué des petits dépliants plastifiés où l'on trouve de bons conseils :
- HALOGENE : Préférez les éclairages classiques ou utilisez des ampoules moins puissantes. Economies : 40 euros / an
- AMPOULE : Utilisez des lampes basse consommation ou des basse tension. Nettoyez les ampoules régulièrement. Economies : 40 euros / an
 Et sur nos impôts locaux, ça ferait quoi si on éteignait certains lampadaires ? Le week-end dernier, j'ai emprunté la BD de Sfar "Le petit prince". Ah ! Si on avait un allumeur de réverbère aux Ulis, ou du moins, un système pour les éteindre lorsqu'ils ne servent plus !



Bon, admettons que je sois la seule à faire de l'astronomie aux Ulis et que la sécurité passe avant tout, surtout en ces temps où une bouteille de shampooing avec des fils électriques et du papier essuie-tout suffit à bloquer la circulation des TGV pendant deux heures à Massy.

C'est bien de communiquer sur l'Agenda 21 avec de grands panneaux :


On aperçoit un immeuble en construction derrière. Avant, il y avait une grande pelouse et des balançoires, chose relativement rare aux Ulis. Effectivement, avant, dans la verdure, c'était "du plaisir pour tous" :-)

A droite de cette sucette, il y a une route, barrée :


Elle a été refaite pendant les vacances et là, elle est coupée, car "ils" coupent des arbres. Cela créé des embouteillages monstres tous les matins sur la ville. Ce matin, le bus 06-03 a mis 45 minutes pour aller des Ulis à Orsay (5 ou 6 km). C'était plus rapide à pied !

Ce soir, en voyant qu'il y avait encore des gens qui n'avaient pas pu monter dans le bus qui venait de partir d'Orsay faute de place, j'ai fait le chemin à pied, et j'ai vu pourquoi la route était coupée. C'est un vrai chantier avec des arbres coupés au milieu, les déchets rejetés dans la nature à côté, etc, etc...


Bon, il y a une portion de route qu'ils sont en train de refaire... Ca ressemble tout de même à un gros problème d'agenda. Ne pouvaient-ils pas couper les arbres pendant les vacances ? Ca tombe assez mal avec la campagne de communication de l'Agenda 21...


Aux arbres citoyens
envoyé par Dolio-Keyok. - Découvrez plus de vidéos créatives.

Ce qui serait aussi formidable, c'est que l'Agenda 21 figure sur l'agenda ou le cahier de texte des écoliers, par exemple avec des sorties dans la ville, aux serres municipales ou au parc nord pour observer la nature. A priori, aux Ulis, c'est très difficile à mettre en place, les écoles demandant à être prévenues longtemps à l'avance de ce qui se fait sur la ville.

Dommage... Il y a pourtant de belles châtaignes et au moins un écureuil au parc nord.

Commentaires

Articles les plus consultés