Où est la nuit ?

Un soir de juin, entre chien et loup, j'ai vu le plafond s'illuminer comme par magie vers 22h.

C'est beau le développement durable. J'ai pu terminer un puzzle sans allumer le plafonnier ! En regardant par la fenêtre, du haut du quinzième étage, j'ai vu que je devais remercier Thierry Henry et la municipalité des Ulis pour les projecteurs qui éclairent le ciel et les étages les plus hauts des immeubles voisins.



J'ai failli regretter le temps où je prenais des photos du ciel étoilé depuis mon balcon, comme par exemple sirius sur la photo ci-dessous.



J'ai failli regretter aussi le temps où je pouvais photographier les immeubles magnifiquement éclairés par tous les lampadaires qui pointent vers le ciel. Leur éclat n'est rien à côté de celui des projecteurs du stade.



Comme dans Cendrillon, la magie a disparu aux 12 coups de minuit. Quelques étoiles sont revenues, j'ai allumé la lumière. A l'instar de la faune déboussolée par les lumières des villes, je me suis rendue compte que la nuit était là... et qu'il fallait aller au lit... après avoir signé la pétition pour la protection du ciel nocturne.

Commentaires

sylvie a dit…
bonjour mon amie la nuit des Ulis au charme des tours
je t'invite au bord de mer bisous

Articles les plus consultés