De la maternelle à l'université

En ce début de mois de mai, l'impression c'est qu'il n'y a personne...

Personne sur la N118 le soir à 17 heures.
Personne dans les boutiques qui diminuent les prix de 30% dès maintenant.

Il y a toujours une centaine de personnes aux assemblées générales d'Orsay en Lutte, mais très peu d'étudiants.

La ronde infinie des obstinés a fêté sa 1001ième heure avant-hier et s'est mise en pause... jusqu'à demain au Panthéon.

Hier, entre 12h30 et 13h30, des enseignants de Gif et des Ulis, des parents d'élèves et pas mal de personnes de la fac d'Orsay se sont retrouvées à la maison pour tous des Amonts. Nous nous sommes dirigés vers la mairie, ou Annick Le Poul a fait un magnifique discours. D'autres élus, Rose-Marie Boussamba et Hassan Salim ont témoigné de leurs craintes liées notamment à la suppression des RASED.


De la maternelle à l'université


Christine Dillmann a ensuite inauguré les cahiers de doléance -200 ans exactement après leur création-, sur lesquels chaque citoyen pourra s'exprimer à la mairie ou dans les écoles.

Le cortège s'est déplacé aux Millepertuis devant l'inspection académique des Ulis, où d'autres témoignages ont été prononcés.

Commentaires

Elisabeth a dit…
Les cahiers ont été mis en circulation aujourd'hui.
Elisabeth a dit…
On peut les signer aux endroits suivants :

- mairie
- école élémentaire de Courdimanche
- collège des Amonts
Anonyme a dit…
15 mai :
- Ecole élémentaire de Courdimanche
- Collège des Amonts
- chez un parent d'élève de l'école des Bergères

Articles les plus consultés