Lettre au maire !


Ah... Les municipales aux Ulis, ça pourrait presque être drôle.

Le maire, M. Loridant, dirige la ville depuis toujours, comme certains dirigeants africains. Tout pourrait être pour le mieux dans le meilleur des mondes, comme dans certains pays d'Afrique.

Sauf que... comme en Afrique, certains enfants ne peuvent pas aller à l'école. Faut-il que des ONG viennent construire une école ici ? Non, les classes ferment parce que la population diminue.

C'est juste que M. Loridant NE VEUT PAS scolariser certains enfants... C'est tout, y'a pas à discuter.

Bon, on lui a quand même écrit une belle lettre. Il n'a pas souhaité répondre.

On a donc lancé une pétition, qui a recueilli plus de 350 signatures sur le marché dimanche dernier.

Donc, je disais que les municipales c'était drôle. En effet, les membres de RESF à Paris se sont demandé comment un conseil municipal de gauche pouvait avoir un tel comportement.

Aux Ulis la majorité municipale s'est majoritairement inscrite sur la liste de Maud Olivier et défend donc la scolarisation de tous les enfants.

Le maire a sa liste... avec quelques membres du PS et des verts. En recevant le "programme", j'ai adoré voir le bilan du service de l'éducation... alors que justement pour toutes les questions d'éducation, en tant que parent d'élève, je n'ai vu que l'action de Mme LePoul, PC, qui est sur la liste de Maud Olivier.

C'est à Mme LePoul que j'avais transmis mes protestations contre le Lacher de ballons organisé par la caisse des écoles. Elle m'avait répondu que les ballons étaient biodégradables. Certes... Qu'elle surprise de retrouver ces mêmes ballons sur le prospectus du maire, avec une liste sur laquelle sont inscrits des verts.

Pourquoi retrouve-t-on les actes des uns sur la liste des autres ? Ben c'est à cause des socialistes "responsables" (si, si c'est écrit sur leur prospectus). Ils ne veulent pas de division de la gauche, donc ils sont sur la liste du maire, et tant qu'à faire en recopiant le programme (puisqu'ils étaient aussi au conseil municipal, c'est leur bilan, non ?)

Et quand vous demandez à une socialiste responsable ce qu'elle pense des problèmes de scolarisation, elle se fait toute petite derrière la déclaration des droits de l'enfant. "Maison magique !" disent les enfants qui jouent à chat perché !

Commentaires

Articles les plus consultés