BOUALEM SANSAL - Discours remise des Prix Varenne aux Journalistes 2016

Depuis que j'ai lu "2084" (voir note ici), je prête une oreille attentive à tout ce que dit, tout ce qu'écrit Boualem Sansal. 




Récemment, il est intervenu pour dire entre autres cela :
6'00 : "En Algérie, on suit avec beaucoup d'inquiétude l'évolution des choses en France. Je ne parle pas des islamistes, ils se félicitent de leur avancée chez vous."
6'45 : "La France ne sait toujours pas se déterminer face à l'islamisme : est-ce du lard, est-ce du mouton, est-ce de l'hérésie ?" 
13'00 : L'Islam est l'horizon indépassable de notre temps. Ce cher Jean-Paul Sartre nous le redirait sans faute s'il revenait parmi nous. A côté, l'islamisme n'est rien avec sa pauvre Charia et ses sabres ébréchés. On pourrait le balayer ce soir, si on nous le permettait. Il n'est que l'expression du délire et des caprices de bédouins du désert arabique, abrutis par des siècles d'ignorance et de consanguinité féroce. 
14'53 : A Colombey les deux mosquées, il y a quelqu'un qui doit salement râler (à propos de Billancourt). 

Copinages socialistes islamistes

Ça ne pourrait être qu'un discours parmi d'autres si les éléments ne s'étaient pas multipliés ces derniers jours. Le 7 janvier dernier, j'avais été choquée par le silence de Benoît Hamon sur le comportement indécent de Farid Benyettou, dans l'émission "Salut les terriens" (voir ici). Il n'a pas eu la possibilité de réagir à chaud autrement que par des mimiques compatissantes, mais ce que je lui reproche, c'est de ne pas avoir eu l'intégrité d'un Laurent Baffie qui s'est dit très perturbé 5 jours plus tard.

   
Dans sa bande de potes, Benoit Hamon a un certain Alexis Bachelay. C'est même son porte-parole.

Celui-ci est proche du CCIF, association légale qui en surface combat l'islamophobie, mais qui pense qu'il n'y a eu qu'un accident de camion à Nice, ou qui traite d'escrocs ceux qui affichent "Je suis Charlie", alors que le regretté Charb est comparé à un ivrogne sermonnant sa bouteille.


Il faut lire et relire Soumission de Michel Houellebecq (mardi 31 mai, p151) :
"Tout cela était parfaitement entendu, prévisible ; ce qui l'était moins, c'était  le retour de de Benoit Hamon François Bayrou ou premier plan de la scène politique. Il avait en effet accepté un ticket avec Marwan Mohammaed Ben Abbes : celui-ci s'était en effet engagé à le nommer premier ministre s'il sortait victorieux de l'élection présidentielle". 

Dans Fracture (voir ce billet), Gilles Keppel parle de Mouhammad comme le fils de Tarik Ramadan, celui qui aimerait devenir président de France, alors qu'il n'est "que" président du CCIF. Mais il prépare déjà le terrain en demandant à ses sbires de jouer à la Gestapo "Etablissez la liste des pro-Valls".



Un petit café ?


Martine Aubry a dit qu'elle soutenait Benoît Hamon. Elle aurait été aux USA, peut-être aurait-elle aussi fait partie des femmes qui ont voté pour Trump. 

Il y avait bien sûr eu sa réaction scandaleuse face au courage de  Nadia Remadna et Aziza Sayah , qui démontraient que certains cafés étaient interdits aux femmes. (cf vidéo sur le site de FrancetvInfo).

Certaines voix ont heureusement réagi, comme Axelle Lemaire qui a condamné cette discrimination, pendant que Benoît Hamon justifiait cela en parlant des cafés ouvriers du siècle dernier. Aujourd'hui, c'est Yvette Roudy qui a crié son courroux suite à d'autres propos du candidat.


Cela rejoint tout à fait les propos de Boualem Sansal ou ce qu'on entend ici et là de la bouche de voisines souvent d'origine maghrébine. Ce sont ces mêmes femmes, Fawzia Zouari, Nadia Remadna, Chahdortt Djavann, Lydia Guirous, Djemila Benhabib, que cite Elisabeth Badinter dans un entretien dans le dernier numéro de Charlie Hebdo en ces termes :
"Elles ont décidé de combattre. Or, pourquoi je crois essentiel de leur apporter mon soutien ? Parce que j'ai conscience que c'est d'elles dont notre futur dépend. Que la résistance la plus efficace, mais la plus risquée, c'est celle de l'intérieur."


Ont collaboré à ce billet, dans l'ordre d'apparition :
@scalap11 @lolobababa @Amk84000 @ADPCharb (la première personne à alerter sur Bachelay, Louaty, Mouhammad) @ChartierSofia (message de D. Bizet du CCIF)
@frite22874098 @pascale_rivier (le kawa) @kkerima (message d'Yvette Roudy) @yanndiener (entretien avec E. Badinter)

Commentaires

Articles les plus consultés