Les ovocytes de Barin.

Dans le but de contrer la soi-disant baisse du QI en France, je propose que les ovocytes des combattantes kurdes puissent être congelés par l'état français. Grâce à elles, nous pouvons philosopher aux terrasses des cafés, nous cultiver dans les salles de spectacle, voyager ou commenter l'article récent de Laurent Alexandre "Les femmes douées ont moins d'enfants" [1].


Dans quelques années, lorsque l'utérus artificiel fonctionnera, celles qui sont mortes en affrontant Daech, comme celles qui ont été bombardées par l'armée turque pourront avoir une descendance. Eugénisme ? Transhumanisme ? Pourquoi le proposer à telle héroïne et pas à une autre ? Pour le bien de l'humanité ?

Hommage à Barîn Kobanê

On ne pourra jamais publier le moindre article scientifique sur une relation de causalité entre le combat de Barîn Kobanê sur le nombre d'attentats commis par Daech en France. Si les Unités de protection de la femme (YPJ) ne défendaient pas leur territoire entre la Syrie et la Turquie, y aurait-il un changement pour nous ? On ne le saura jamais, on ne le mesurera jamais. Mais cela n'empêche pas de dire merci, et autrement qu'en serrant la main de M Erdogan !

Je n'ai pas vu la vidéo de son assassinat. Au moins deux amies m'ont mise en garde. S'il veut accéder au paradis, un musulman ne peut tuer une femme. Ils l'ont donc torturée, mutilée pour enlever toute partie féminine avant de la tuer.


Congélation d'ovocytes.

Décédée à 23 ans,  Barîn Kobanê avait-elle des enfants ? En voulait-elle ? Si on lui avait proposé de congeler ses ovocytes, aurait-elle accepté ? Ce sont ces choix. Lorsque Facebook ou Apple ont proposé en 2014 à leurs ingénieures de congeler leurs ovocytes gratuitement afin qu'elles puissent privilégier leur carrière et avoir des enfants plus tard, il y avait eu de nombreuses critiques. Il y a une énorme différence entre mettre des cellules reproductrices sur pause et enlever un organe sexuel, mais est-ce que derrière ces deux actions, il n'y aurait pas la même idée de quelque chose qui dérange chez les femmes ?

Les femmes douées ont moins d'enfants

Dans l'article cité plus haut [1], Laurent Alexandre propose que la sécurité sociale rembourse à 100% la congélation d'ovocytes chez les femmes scientifiques, afin de contrer la baisse du QI en France, décrite en 2015 par les chercheurs  Edward Dutton et Richard Lynn "A negative Flynn Effect in France, 1999 to 2008–9" [2].  Cette étude a été menée sur 79 personnes seulement et a traduit une baisse du QI sur la période 1999-2008. Les données du projet UK Biobank [3] ont montré une corrélation entre le faible nombre d'enfants et le QI élevé des femmes. Les premières minutes du film idiocratie résument assez bien les propos du docteur Alexandre.


Faites des enfants qu'ils disaient ! 

La grande question que se pose Laurent Alexandre dans son article est :
"Peut-on rester passif face au déclin des occidentaux, au moment où l'intelligence artificielle (IA) fait des pas de géant ?" 

En citant Elon Musk, il ajoute :
"Il est urgent de favoriser les bébés chez les ingénieures, intellectuelles et chercheuses".


A aucun moment il n'émet l'hypothèse que les ingénieures, intellectuelles et chercheuses ont peut-être calculé qu'elles n'auraient pas forcément l'envie de changer des couches, que ce soit à l'âge de Barîn Kobanê, à 30 ans, à 40 ans, à 50 ans ou à 60 ans.


Est-ce la peine de faire des enfants intelligents s'ils se suicident au collège, victimes de harcèlement ? Et puis, si j'ai envie que mes enfants quittent la Terre polluée pour habiter dans la colonie martienne proposée par Elon Musk, mieux vaut ne pas en avoir beaucoup.

Selon l'OMS [4], 830 femmes meurent chaque jour dans le monde des complications liées à la grossesse. En 2015, 303000 femmes sont décédées pendant la grossesse ou des suites de l'accouchement.

Les carrières des femmes

Chaque femme doit être libre d'avoir ou non des enfants, sans subir de pression de la société ou de son employeur. Ce matin, l'ENSIAME, l'école d'ingénieur dont je suis diplômée, m'a envoyé un questionnaire. J'ai beaucoup hésité en répondant à la question suivante : "Pensez-vous que le fait d'être une femme a eu une influence sur le déroulement de votre carrière ?"


Il y a des moments où cela a été plutôt favorables, d'autres plutôt défavorables. Ce serait bien difficile de pondérer, d'additionner, de soustraire des influences. Si j'avais été un homme, qu'est-ce qui aurait été différent ?

Par exemple, pour les concours CNRS, depuis quelques années, les jurys doivent être paritaires. On peut donc espérer qu'un trou de 2 ans dans un CV soit tout à fait compris par au moins la moitié du jury. D'après le bilan social du CNRS en 2016 [5] il y a 34% de femmes chez les chercheurs, et 46% chez les ingénieurs. Si l'on ne regarde que la branche d'activité liée à l'informatique (BAP E pour les intimes), il n'y a que 19% de femmes, qui sont donc plus sollicitées pour participer à des jurys, ce qui peut avoir une influence positive sur leur carrière (et encore...).

J'ai sans doute essuyé des refus parce que j'étais une femme, mais ça, je ne le saurais jamais... Lors des réunions, j'ai du mal à m'imposer, mais n'est-ce pas parce que ma voix est trop faible, parce que je doute toujours de tout, parce que d'une manière générale, je préfère écouter plutôt que d'imposer un point de vue ?

Réactualisation des connaissances

Le fait d'être mère m'a énormément apporté, d'abord sur le plan de la maturité et du sens des responsabilité, mais aussi sur le plan cognitif. Par exemple, je suis en train de revoir le programme de terminale S.


Mes connaissances de mathématiques [6], physique, philosophie ou allemand ont besoin de cette remise à niveau. Il y a tellement de profs géniaux qui mettent à disposition leurs cours qu'il est pratiquement possible d'adapter l'enseignement aux besoins de son enfant, par exemple en variant les exercices par des quiz grâce à Kartable [7] et des vidéos Youtube.

On pourrait imaginer un problème au bac comme celui-ci :
Sachant que la distribution du QI obéit à une loi normale, si 2% des femmes ont un QI supérieur à 130, combien d'enfants doivent-elles faire pour compenser le grand nombre d'enfants de 98% restant ?
Source : Les tribulations du petit zèbre [9].
Tant que l'utérus artificiel n'a pas été inventé, une telle productivité, digne des lapines n'est pas envisageable.

Hypocrisie ? 

Laurent Alexandre a participé à une émission sur LCP avec pour thème "Intelligence Artificielle: Le robot est-il l'avenir de l'Homme ?" [8] Il n'y avait que des hommes pour en discuter ! Pourquoi n'y avait-il pas de chercheuses sur l'IA sur le plateau ? Ce n'est pas ce qui manque en France. De jeunes doctorantes auraient aussi bien pu parler du sujet que lui, qui est urologue de formation.

Avant de supposer qu'il y a une corrélation entre carrière et nombre d'enfants, peut-être faudrait-il commencer par donner un micro aux femmes, afin qu'elles puissent se faire entendre !


L'intelligence d'un enfant se développe aussi grâce à l'environnement. Il n'y a pas qu'une question de génétique. La suppression des sorties scolaires suite aux attentats de novembre 2015 a fermé les portes des musées aux enfants dont les parents ne s'intéressent pas à l'art ou à la science. Le moyen le plus sur d'augmenter demain le QI des français est de combattre cet obscurantisme imposé par certains religieux. Il faut lire le texte de Charb dans les universités, dans les écoles et remercier les YPG pour leur combat.

Commentaires

Articles les plus consultés