Expo universelle 2025 : Lune ou Saclay ?

Jeudi dernier, j'ai eu la chance d'être invitée par l'ESA au salon du Bourget, comme les 2000 participants au débat citoyen qui s'est déroulé en septembre 2016 [1]


Le directeur général de l'ESA, Jan Woermer, nous a présenté "Space 4.0ur future", [2] nous a posé des questions, comme par exemple "Quel est le but d'envoyer des citoyens dans l'espace ?". 24 participants sur les 54 équipés de smartphone ont ainsi répondu "Établir une colonie". D'autres réponses étaient à main levée... Dans l'assistance, peu imaginaient une entreprise sans papier en 2030, mais beaucoup une base sur la Lune.

 

Il y a eu ensuite une passionnante discussion, animée par Claudie Haigneré.  Au cours de ce débat, Jan Woerner a émis l'idée d'une expo universelle 2025 sur ce village Lunaire.


Comme cela fait près d'un an que tout autour de moi, les collègues s'opposent à l'expo universelle sur le plateau de Saclay, je n'ai pu que trouver l'idée absolument géniale !

Moon Village : projet scientifique, Saclay : projet immobilier. 

L'un des intérêts de la Lune serait de pouvoir y faire de l'astronomie et de la radioastronomie. La pollution lumineuse ou radio étant inexistante. Ainsi, en 1994, le célèbre astronome Jean Heidmann avant proposé d'installer un radiotélescope sur le cratère Saha [3]. L'idée est depuis reprise par Claudio Maccone qui milite pour protéger la face cachée de la Lune, et en particulier le cratère Daedalus de toute interférence. On peut retrouver une présentation datant de 2007 sur le site de l'ESA [4], ou télécharger sa présentation lors de SETI Italia en 2017, dont est extraite l'image ci-dessous [5]. 


Sur le plateau de Saclay, les scientifiques aimeraient aussi faire de la science, mais pour l'instant, c'est difficile par manque de moyens financiers et humains. 

Les travaux s'éternisent sur le plateau. Se rendre à pied d'un bâtiment A au bâtiment B devient de plus en plus compliqué. Il arrive même que les seuls chemins plus ou moins aménagés pour les piétons soient barrés. On croise des camions perdus, le conducteur ne sachant pas toujours sur quel chantier il doit se rendre.



Quelle serait ta fonction dans ce village ? 

Claudie Haigneré a invité chaque citoyen à se projeter dans un village lunaire de 100 personnes en disant qu'il faudrait toute sorte de compétences pour qu'il puisse vivre, par exemple un boulanger. Elle a ensuite posé la question : que ferais-tu dans un tel village ?


Pour ma part, je crois que j'aimerais faire le même métier qu'actuellement, c'est-à-dire apporter de l'aide en informatique, et construire des sites web, développer des outils pour permettre à l'information d'être diffusée librement, sans experts en communication, ni censeurs.

J'ai beaucoup plus de mal à me projeter dans le village de l'expo universelle sur le plateau de Saclay. Comme Zazie, je pense que ce monde de béton ne fera jamais rêver les enfants.


Une prise de conscience écologique

Le village lunaire serait en quelque sorte la suite de l'ISS. Depuis son retour sur Terre, Thomas Pesquet raconte comment il a vu la Terre, il dit qu'il n'a pas pu prendre de photos de Pékin à cause de la pollution.

Lors du débat citoyen du mois de septembre, j'avais découvert le projet Blue Turn [6]. Le  satellite DSCOVR, photographie la planète en continu depuis un point de Lagrange [7] afin de recréer l'overview effect, c'est-à-dire la prise de conscience de toutes celles et tous ceux qui ont eu l'opportunité de voir la planète depuis l'espace.


Certes, le lancement d'une fusée n'est pas ce qu'il y a de plus écologique, même quand on peut récupérer un étage, comme l'a encore fait SpaceX hier soir (avancer de 25 minutes dans la vidéo ci-dessous).


De nombreux citoyens s'opposent à l'exposition universelle 2025 sur le plateau de Saclay. Une pétition a réuni plus de 4500 signatures [8].


Le communiqué de presse du collectif [9] à l'origine de ce mouvement précise :
Les raisons de s'opposer à ce que ce projet représente sont les suivantes : confiscation supplémentaire de 100 hectares de terres agricoles très fertiles parmi les plus proches de Paris (en plus des 400 ha déjà confisqués par le cluster Paris-Saclay), nouvelle fuite en avant dans l'artificialisation des sols, création d'un nouveau point d'affluence (chiffres officiels : 40 à 60 millions de visiteurs sur une période de 6 mois) en région proche Paris qui entraînera aussi son surplus de circulation automobiles et camions (alors que la France a reçu en février 2017 un dernier avertissement avant sanction par la Commission européenne pour ses taux élevés de pollution en région parisienne). Il est important de noter que ces chiffres officiels, ainsi que le dossier détaillé de candidature, ne sont pas connus du public qui est sollicité pour apporter son soutien.

Une tribune a été publiée dans "Le Monde" [10]. Le titre original était : "Candidature de Paris-Saclay à l'exposition universelle de 2025 : une vision passéiste du futur.". Dans une lettre adressée au président d'Expo France 2025, le collectif Moulon2020 souligne des problèmes purement techniques, comme la hauteur maximale des infrastructures de 65m imposée par la présence d'un radar proche, et le fait que le site se trouve dans la zone du plan particulier d'intervention (PPI) établi par le préfet pour protéger les gens d'un accident nucléaire au CEA. [11]

Citoyens, on vous cause de la Lune, mais pas de Saclay ! 

Rencontrer la première astronaute française, Claudie Haigneré ou le directeur de l'Agence Spatiale Européenne, je l'ai fait, en tant que simple citoyenne. Nous avons parlé de la Lune dans un cube vert, chacun notre tour, citoyen ou pas. Je n'imagine pas un tel échange à propos du plateau de Saclay, où l'on ne sait jamais vraiment qui fait quoi.


Pourquoi les citoyens sont-ils exclus à ce point du projet d'exposition universelle en Île de France ? Est-ce simplement parce que l'on s'en fiche, que l'on ne se sent pas concernés ? Si l'expo universelle de 2025 a lieu sur la Lune, elle n'aura pas lieu en Ile de France. Alors,  #NonExpo2025 et oui à #MoonVillage ! Il suffira d'y envoyer Thomas Pesquet pour que chacun ait l'impression de participer.
  1. Débat citoyen sur l'espace pour l'Europe
  2. Jan Woerner présentant Space4.Our future.
  3. Heidmann Jean, Saha Crater a candidate for a SETI Lunar Base. Acta Astronautica 32(6):471-472 · June 1994.
  4. Présentation de Claudio Maccone en 2007
  5. Présentation lors de SETI ITalia 2017.
  6. Blue Turn
  7. @dscovr_epic
  8. Non à l'exposition universelle 2025 sur les terres agricoles d'Ile de France
  9. COSTIF
  10. Candidature de Paris-Saclay à l'exposition universelle de 2025 : une vision passéiste du futur
  11. Lettre du collectif Moulon2020 à Expo France 2025

Commentaires

Articles les plus consultés