De l'Himalaya à la Lune

Hier soir, Elon Musk a réveillé un rêve. Quand la société SpaceX [1] a annoncé que deux citoyens avaient payé une partie du prix d'un voyage autour de la Lune [2], j'ai vu l'espèce humaine se relever, partir à la conquête de notre plus proche satellite, puis de Mars, puis de...


Le 18 février dernier, lorsque la fusée Falcon est partie du complexe de lancement historique  LC-39A au Kennedy Space Center, le compteur, le drapeau américain, ont réveillé des souvenirs du temps où les USA avaient la capacité d'envoyer des astronautes dans l'espace avec la navette spatiale. Ce pas de tir avait été construit pour les missions Apollo, et l'énorme fusée Saturn V [3].



Lors de mon séjour en Inde, j'ai pu assister via CNN au lancement en direct de PSLV C37 qui a envoyé 104 satellites. Un record du monde ! Dans la vidéo ci-dessous, on comprend que l'ISRO, agence spatiale de l'Inde, vise la Lune ou Vénus.


Rationalisme ou émotions

Elon Musk a su créer du suspens, tout d'abord en annonçant une annonce à 13h dans le Pacific, c'est-à-dire 22h à Paris. A 22h30, toujours aucune information, ni sur Twitter, ni sur le Livestream, ni sur Youtube. L'information est sortie quelques minutes plus tard, et c'était Wahou ! La Lune ! Tintin, Jules Verne, Apollo, tout ça, tout ça... 

Et puis, la surprise passée, c'est le réalisme qui prime. Jamais je ne pourrais m'identifier à ces touristes, des Trump, des Poutine, très riches, qui vivent dans un autre monde.  La capsule Dragon-Crew, c'est la capsule Dragon qui a apporté des macarons et du fromage pour Thomas Pesquet, avec des sièges en plus. Pourtant en 1969, ce sont des militaires qui nous ont fait rêver en posant le pied sur la Lune. Le désir d'exploration, celui de quitter la planète serait-il plus fort que cela ? 

L'Himalaya, la plus belle chaîne de montagne du monde ? 

Lors de mon séjour en Inde, j'ai vu des décors époustouflants. Par exemple, sur le chemin de la maison de Georges Everest, je me suis retrouvée dans un décor lunaire.





J'ai découvert des paysages, des plantes, des pierres.


De grands rapaces jouaient au-dessus de nos têtes, moment inoubliable. 


D'après le spécialiste local, il s'agit d'une buse de l'Himalaya [5]. 

Souvenir

Quand j'étais petite, l'Himalaya, c'était la plus haute chaîne du monde. L'Everest, haut de 8848m selon nos manuels scolaires,  était le théâtre de quelques exploits, vite oubliés. J'imaginais de la neige en permanence. Nous étions à près de 2000m. Il y a eu de la neige cet hiver parait-il, juste le temps pour les touristes de prendre une photo avec une grosse boule sur la tête avant de repartir.  


Pour moi, l'Himalya, ce sera se décor de science-fiction, mais surtout le souvenir d'une sympathique promenade. 


J'y ai vu des orties d'une taille incroyable. 


Et ce ne serait pas l'Inde s'il n'y avait pas un bovidé sur le chemin...

Exploration ou tourisme ?

Ces quelques photos éveilleront-elle de l'émotion chez le lecteur qui n'a pas été du voyage ? Ne s'agit-il pas uniquement de cailloux, de faune, de flore, comme dans n'importe quel guide touristique ? 

Si je lis le récit des touristes lunaires de SpaceX fin 2018, aurais-je une quelconque empathie ? Ne suis-je pas surtout intéressée par le défi technique, comme certains peuvent être passionnés par les défis sportifs ? Je suis toujours impressionnée lorsque le premier étage de la fusée Falcon retourne sur Terre [6]. SpaceX est la seule société à faire cela. Alors, pourquoi pas viser la Lune et ramener un touriste ? 

  1. http://www.spacex.com/
  2. SPACEX TO SEND PRIVATELY CREWED DRAGON SPACECRAFT BEYOND THE MOON NEXT YEAR
  3. The Milestone Space Missions Launched from NASA's Historic Pad 39A
  4. ISRO Makes History, Sets World Record By Successfully Launching 104 Satellites In One Go: 10 Points
  5. https://fr.wikipedia.org/wiki/Buse_de_l'Himalaya
  6. Lancement de Falcon 9 commenté en français (avancer de 55 minutes pour voir le retour)

Commentaires

Articles les plus consultés