Sciences et Avenir

J'ai reçu le numéro du mois d'août du magazine Sciences et Avenir... Le titre accrocheur est "Pourquoi les OVNI ont disparu !". En fait, l'article principal est consacré à Pierre Lagrange (dont on voit le portrait plusieurs fois) et est écrit par Pierre Lagrange. C'est ce qui s'appelle le culte de la personnalité ! Y'a pas à dire.

Selon le sociologue, les OVNI ont disparu des faits divers depuis la diffusion d'X-Files. J'aurais plutôt tendance à penser que la presse réfléchit à deux fois avant de publier des bêtises telles que l'annonce d'une énorme vague de soucoupes volantes qui s'avèrent être des débris de fusée Proton.

En second lieu il y a sans doute l'aspect "conformiste" qui pèse sur les média. France 2 n'avait-elle pas imposé la présence d'un religieux dans l'émission "Rayons X" sur la vie dans l'univers ? A mon avis, il y a en chacun de nous un besoin de croire à quelque chose... histoire d'apporter un peu d'imaginaire dans nos vies. L'irrationnel apporté par la religion est peut-être plus fort et plus politiquement correct que le parascientifique ?

Il y a également un encart consacré à SETI. Sylvie Rouat a réussit un exploit en condensant un grand nombre d'informations en si peu de place. Lorsqu'elle m'a interviewée par email, j'ai commencé par répondre par la négative, craignant un amalgame entre SETI et les OVNI.

Voilà ce que j'avais répondu au sujet d'éventuels signaux non expliqués :

Contrairement au monde de l'ufologie, nous ne raisonnons pas
en terme de phénomènes (ou signaux) non expliqués mais de
signaux candidats. Nous recherchons des signaux artificiels
d'origine cosmique. Nous éliminons donc ceux qui viennent de
la Terre (les interférences, les satellites, etc...) et ceux
qui sont naturels (quasars, etc...). Ensuite, nous choissons
arbitrairement un seuil à partir duquel un signal devra être
soumis à une analyse. Si ce seuil est trop haut, nous
n'aurons pas assez de données, s'il est trop bas, nous en
auront trop. Il nous reste donc un tas de signaux
intéressants mais aucun ne nous permet de prétendre que nous
ne sommes pas seuls dans l'univers. Même le signal "Wow"
capté en 1977 reste un signal candidat. Il n'est pas
inexpliqué puisqu'il y a de nombreuses explications
possibles. Pour pouvoir dire "on a reçu un signal artificiel
d'origine cosmique", il faudrait au minimum le réécouter.
Mais si en ce moment ce même signal nous parvient, il y a
fort à parier qu'aucun radiotélescope sur Terre ne sera à
l'écoute.



Et au sujet de mes motivations personnelles :


Je crois que j'ai eu la chance d'avoir une enfance à la
campagne et qu'en regardant les étoiles, la question de
l'autre s'est très vite posée. Est-ce qu'il y a des planètes
autour des points lumineux que j'observe le soir ? On
connait la réponse seulement depuis une quinzaine d'années.
Est-ce que la vie est possible ? Au fait, comment est-elle
apparue sur Terre ? Et là-bas, y-a-t-il des insectes ? des
dinosaures ? des êtres intelligents ?
Ces questions ne m'ont jamais quittée et à ma modeste
échelle, j'essaie de me donner les moyens d'y répondre, ou
du moins de progresser dans cette voie.

Commentaires

Frederic a dit…
Salut Elisabeth,

qu'entends-tu par signaux intéressants précisément ? Qu'est-ce qui différencie un signal intéressant d'un signal à jeter dans un trou noir ?
Pour ma part, tu sais que je suis complétement d'accord avec toi, nous avons besoin de transcender nos vies. Je pencherais plus pour la compréhension des mystères de l'âme humaine, et la science reine en la matière, la psychanalyse chère à l'auteur de Jeanne-Marguerite, plutôt que pour la religion. Où en sont les recherches de la SETI ?

Amitiés

Frédéric
Zabeth a dit…
Bonne question...

Par intéressant, j'entends "qui mérite de plus amples analyses.

Le signal
WOW est un bon exemple. Reçu le 15 août 1977, il fait encore parler !

Elisabeth

Articles les plus consultés