Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Sérotonine

Je viens de terminer la lecture du dernier roman de Michel Houellebecq, et je suis en colère, oui, vraiment. Ce qui suit n'est pas une critique, plutôt une note de lecture, qui dévoile l'intrigue du roman.


Travail bâclé des journalistes. "Sérotonine" ne ressemble pas à ce que la presse en a fait. J'ai vu des reportages sur la ville de Niort. Et alors ? Si Florent Claude Labrouste, le narrateur, trouve cette ville laide, c'est son droit. Et on s'en fiche.  Le vrai sujet ce n'est pas non plus le fait que Houellebecq se soit amusé à dépeindre un héros homophobe, une pute japonaise ou un ornithologue allemand pédophile.  Ce que raconte le roman est bien plus grave. Il parle du suicide des agriculteurs en particulier et du besoin d'antidépresseurs pour tous.

Le personnage d'Aymeric m'a rappelé ce cri d'un éleveur Bressan, qui se verse un salaire de 700€, dont le frigo est rempli par sa mère âgé de 70 ans. 


En France, un agriculteur se su…

Derniers articles

Usurpation de résultats

La mort immortelle

Oui, chef, je suis là !

Pollution sur la face cachée de la Lune

Vos 50 articles préférés

Contrôleur dans le TER

Manchester

Acte VI