Aux chevaliers de la censure du net

Mesdames Michèle Alliot-Marie, Marie-Christine Arnautu, Joëlle Bergeron, Pervenche Berès, Dominique Bilde, Christine Revault d’Allonnes Bonnefoy, Marie-Christine Boutonnet, Rachida Dati, Angélique Delahaye, Sylvie Goddyn, Nathalie Griesbeck, Françoise Grossetête, Sylvie Guillaume, Patricia Lalonde, Christelle Lechevalier, Karine Gloanec Maurin, Nadine Morano, Elisabeth Morin-Chartier, Joëlle Mélin, Virginie Rozière, Anne Sander, Tokia Saïfi, Isabelle Thomas, Mylène Troszczynski, Marie-Pierre Vieu.

Messieurs Eric Andrieu, Jean Arthuis, Guillaume Balas, Nicolas Bay, José Bové, Steeve Briois, Alain Cadec, Jean-Marie Cavada, Aymeric Chauprade, Jacques Colombier, Thierry Cornillet, Arnaud Danjean, Michel Dantin, Geoffroy Didier, Bruno Gollnisch, Brice Hortefeux, Patrick Le Hyaric, Jean-François Jalkh, Marc Joulaud, Philippe Juvin, Alain Lamassoure, Jérôme Lavrilleux, Gilles Lebreton, Philippe Loiseau, Louis-Joseph Manscour, Dominique Martin, Edouard Martin, Emmanuel Maurel, Bernard Monot, Renaud Muselier, Gilles Pargneaux, Vincent Peillon, Jean-Marie Le Pen, Maurice Ponga, Franck Proust, Dominique Riquet, Robert Rochefort, Jean-Luc Schaffhauser.

Vous avez été élus pour nous représenter au parlement européen, et vous êtes en faveur de l'article 13 de la directive sur le droit d'auteur [1], en tous cas vous n'avez pas voté pour sa suppression.

Image 1 : Construction de pensée à partir d'article de presse.
Je compte vous envoyer un long email, un court tweet, vous appeler à Bruxelles ou à Strasbourg pour vous expliquer en quoi votre action aura des conséquences néfastes pour nous, citoyens français. Ma prose ira à l'un ou l'une de vos conseillers qui a sans doute déjà mis en place un filtre pour mettre à la poubelle tout ce qui concerne l'article 13.

Capture d'écran 1 : Les filtres sous Thunderbird.

Article 11 : une taxe sur les liens.

Je préfère utiliser ce billet de blog pour vous expliquer en quoi cet article (et aussi l'article 11) est problématique, en évitant les généralités. Je vous invite à lire par exemple l'article de Périne Signoret dans Numérama [2] ou encore celui de Julien Lausson [3]. Vous aurez remarqué que j'ai mis des liens vers les deux articles [2] [3]  dont je parle. En cliquant dessus, vous pouvez vérifier que ce n'est pas une Fake News. Je ne leur ai pas demandé leur accord avant de publier ces liens, mais je sais qu'ils verront que ce lien existe en regardant les statistiques de leur site web. S'ils y voient un problème, ils me contacteront et j'enlèverai le lien si nécessaire. D'après l'article 11, ils pourraient me demander une taxe pour avoir le droit de publier un lien ? C'est complètement idiot ! Prenez n'importe quel article scientifique, vous y trouverez des liens à la fin vers la bibliographie utilisée par les auteurs. Cela demande une rigueur que je n'ai pas toujours sur mon blog, mais c'est comme ça que la recherche avance, et aucun chercheur n'a payé ses collègues parce qu'il avait mis un lien vers son article [4].
Extrait 1 : Références d'un article dont je suis l'auteur unique.

N'avez vous pas appris à citer des philosophes quand vous avez passé le bac (si vous l'avez passé) ? Si vous avez poursuivi quelques études, ne vous a-t-on jamais appris à citer vos sources ? C'est cela que vous êtes en train de détruire, J'utilise beaucoup ce blog pour construire ma pensée (quelque fois en même temps que j'écris), comme l'illustre l'image 1.

Article 11 : Un problème pour tous

Vous, moi, tout le monde utilise des moteurs de recherche. Il n'y a pas que Google, il y a aussi Qwant. Quand on cherche un truc, par exemple, au plus grand des hasard "How the mob was told to save the dragon and slay the knight", on obtient une page comme ça chez Google : 

Capture 2 : recherche Google
On voit qu'il y a une photo des articles qui a été reprise, son titre, le nom du site, et un court extrait, appelé snippet. 

On a la même chose chez Qwant : 

Capture 3 : recherche Qwant

Les snippets me sont utiles pour avoir une idée du contenu de la page web que je souhaite visiter avant de cliquer sur le titre. Ici, je cherchais un billet de blog écrit et supprimé par la commission européenne.

Capture 4 : Article supprimé
Vous n'aviez  peut-être jamais entendu parler de snippet avant de lire ce billet. C'est un terme utilisé par les informaticiens. Mais sachez que si vous voté "The Copyright Directive", il n'y en aura plus pour les citoyens européens. Google et autres moteurs continueront sans doute de les afficher dans le monde entier, mais pas pour nous.

Article 13 : Accord entre France et Allemagne pour le pire

Si je rédige ce billet de blog au lieu de vous envoyer un email, c'est aussi pour mon ami Patrick. Il ne lit pas l'anglais. C'est son droit. En France, 60% de personnes âgées entre 25 et 64 ans connaissent une langue étrangère [5], ce qui signifie que 40% ont besoin de contenu en Français. N'est-ce pas votre travail monsieur, madame, de mettre à disposition des citoyens des informations pertinentes sur les décisions que vous prenez au niveau de la commission européenne ?

Ce que je vais écrire par la suite n'a rien à faire sur ce blog. Je vais utiliser les informations fournies par votre collègue allemande, Julia Reda [6] sur son blog [7]. On y trouve deux fichiers pdf avec le contenu (non officiel) des articles 13 et 11. J'ai déjà parlé de l'article 11, passons au 13...

Julia Reda indique qu'il y a eu un compromis entre la France et l'Allemagne [8]. Où étiez-vous ? Faisiez-vous partie de ces cachottiers ? Si je résume les positions de la France et de l'Allemagne avant, ça ressemble à ça :

France : L'article 13 est trop génial, et il doit s'appliquer à tous, peu importe la taille. Les petits ont peut-être pas besoin de filtres de contenu, un tribunal jugera.

Allemagne : Pour ne pas désavantager les startups et PME, l'article 13 ne s'appliquera pas aux sociétés avec un chiffre d'affaire < 20M€.

L'accord trouvé dit que l'article 13 (avec les filtres de contenu) s'applique à tous, sauf à ceux qui réunissent les trois critères :
- disponible pour le public depuis moins de 3 ans
- chiffre d'affaire inférieur à 10M€
- moins de 5 millions de visiteurs par mois.

Par exemple, si je prends mon blog, vu qu'il existe depuis 10 ans, l'article 13 s'applique, tant pis si je ne fais aucun bénéfice avec (il n'est pas monétisé et j'y tiens) et s'il n'a que 3000 visiteurs le mois dernier. Ce site est hébergé par la plateforme blogspot.com, qui est une émanation de Google, qui va avoir assez de ressources pour mettre en place un filtre de contenu. Mais si je l'hébergeais chez moi, je devrais aussi créer une boîte noire, pour filtrer ce que je publie avant de publier. C'est beau, non ?

Article 13 : Comment construire un filtre de contenu ?

Selon vos préférences politiques, je vous invite à consulter la critique de votre choix sur ce blog :

  • Vivre ensemble (avec des extraits du roman d'Emilie Frèche) [9]
  • Sérotonine (avec des extraits du roman de Michel Houellebecq) [10]
  • Une résistance française en Bresse Bourguignone (avec des extraits de l'essai d'Olivier Gauthier, que connait bien Arnaud Danjean). [11]

Photo 1 : Filtre . Photo E. Piotelat

Au paragraphe 5.a) de l'article 13 tel qu'il est sur blog de Julia Reda [7] il est écrit que les états membres doivent veiller à ce que les filtres permettent :
  • citation, critique, analyse.
  • utilisation à des fins de parodie, caricature ou pastiche.
En théorie, de ma boîte devrait donc ressortir les billets un peu près comme je les ai écrits.

Image 2 : illustration filtre de contenu

Ça, c'est en théorie, car en pratique, ça donne plutôt ça... Si je devais programmer un filtre de contenu, je ne prendrais aucun risque, quitte à m'auto-censurer.

Illustration 3 : En rouge, les parties des 3 critiques
qu'un filtre de contenu supprimerait.

De la protection des auteurs

Julia Reda a retrouvé une archive de l'article qui a été retiré [12]. Avec Firefox, je peux capturer la page complète.

Capture 5 : Comment capturer une page avec Firefox

Aucun filtre automatique ne peut détecter que je reprends du texte qui a été effacé d'internet.
Capture 6 : Totalité de l'article supprimé.


Emportée par la foule...

Il est possible que je le traduise en français dans un prochain billet. Le titre a fait bondir pas mal d'anglophones. Le terme "mob" a été jugé péjoratif.

Alexander Doria [14] propose comme traduction :
"Comment on a ordonné à la meute d’assaillir le chevalier et de sauver le dragon"

Le chevalier, c'est bien sûr toi, valeureux député. La meute, c'est moi, c'est l'internaute qui partage des mèmes ou fait une recherche sur Qwant ou Google. Le dragon, c'est les GAFA (ce blog est hébergé chez blogspot / Google) mais aussi tous ceux qui existent depuis plus de trois ans, ou ont plus de 5 millions de visiteurs par mois, ou font plus de 10 millions d'euros de chiffre d'affaire par an.

Le terme "mob" peut aussi se traduire par mafia, pègre, etc, etc...

Capture 7 : Comment traduire "The mob" ?

Si je prends le temps de traduire l'article [12], aucun logiciel ne pourra se rendre compte que j'écris la même chose que la commission européenne. Le titre peut se traduire de plein de façons différentes.

Comment on a dit à la populace de sauver le dragon et de tuer le chevalier.

J'ai recopié le titre proposé par Alexander Doria. J'aurais pu aussi prendre une capture d'écran, ce qui aurait rendu la tâche plus difficile à tous les filtres de contenu.

Capture 9 : Tweet d'Alexander Doria.
Cher chevalier, que tu t'appelles Michèle Alliot-Marie, Marie-Christine Arnautu, Joëlle Bergeron, Pervenche Berès, Dominique Bilde, Christine Revault d’Allonnes Bonnefoy, Marie-Christine Boutonnet, Rachida Dati, Angélique Delahaye, Sylvie Goddyn, Nathalie Griesbeck, Françoise Grossetête, Sylvie Guillaume, Patricia Lalonde, Christelle Lechevalier, Karine Gloanec Maurin, Nadine Morano, Elisabeth Morin-Chartier, Joëlle Mélin, Virginie Rozière, Anne Sander, Tokia Saïfi, Isabelle Thomas, Mylène Troszczynski, Eric Andrieu, Jean Arthuis, Guillaume Balas, Nicolas Bay, José Bové, Steeve Briois, Alain Cadec, Jean-Marie Cavada, Aymeric Chauprade, Jacques Colombier, Thierry Cornillet, Arnaud Danjean, Michel Dantin, Geoffroy Didier, Bruno Gollnisch, Brice Hortefeux, Patrick Le Hyaric, Jean-François Jalkh, Marc Joulaud, Philippe Juvin, Alain Lamassoure, Jérôme Lavrilleux, Gilles Lebreton, Philippe Loiseau, Louis-Joseph Manscour, Dominique Martin, Edouard Martin, Emmanuel Maurel, Bernard Monot, Renaud Muselier, Gilles Pargneaux, Vincent Peillon, Jean-Marie Le Pen, Maurice Ponga, Franck Proust, Dominique Riquet, Robert Rochefort, Jean-Luc Schaffhauser ou Marie-Pierre Vieu, comporte-toi en chevalier, c'est-à-dire, réfléchis, renseigne-toi avant de voter.
Certaines parties de ce billet sont peut-être trop techniques. Trouve un gamin de 5 ans et demande-lui ce qu'il regarde sur le net. Trouve un adolescent et demande lui comment il partage des informations, des images avec ses amis. Trouve n'importe quel créateur de vidéo, n'importe quel auteur de critiques, n'importe quel humoriste et demande-lui son avis sur l'article 13. Enfin, prends le temps de discuter avec un informaticien, n'importe lequel, que ce soit celui qui répare des PC dans ton village ou un développeur expert. Il te dira que les filtres de contenu sont impossibles à concevoir.

Merci de ne pas voter la directive copyright telle qu'elle est aujourd'hui !
  1. Raise Your Voice & Act Against Article 13. Contact Your MEPs
  2. Périne Signoret, "Directive droit d’auteur : les articles 11 et 13 ont été finalisés et c’est peut-être le moment de paniquer", Numérama, Février 2019. 
  3. Julien Lausson, "Pourquoi la directive européenne sur le droit d’auteur alarme tant ?", Numérama, Septembre 2018. 
  4. Elisabeth Piotelat. SETI Translated into French. International Astronautical Congress, Oct 2018, Bremen, Germany. pp.1 - 5. 〈hal-01916697
  5. Foreign language skills statistics
  6. Présentation de Julia Reda.
  7. Julia Reda, The text of Article 13 and the EU Copyright Directive has just been finalised
  8. Julia Reda, Article 13 is back on – and it got worse, not better
  9. E. Piotelat, Vivre ensemble, 9/2018
  10. E. Piotelat, Sérotonine 1/2019 
  11. E. Piotelat, Vive la Bresse libre, 7/2011
  12. The Copyright Directive: how the mob was told to save the dragon and slay the knight
  13. Tweet d'Alexander Doria.

Commentaires

Articles les plus consultés