Pourquoi aller occuper la Défense ?

Le 11 novembre, je suis allée m'indigner à la Défense.
Pourquoi ? Voilà quelques raisons en vrac.

1 - Le RER fonctionne
Les conducteurs de la ligne B du RER ont exercé leur droit de retrait à cause des nouvelles rames.
Ils ont repris le travail jeudi. Je n'avais donc aucune mauvaise excuse pour ne pas quitter ma banlieue pour la Défense.

2 - Et la santé des travailleurs ?
Les nouvelles rames sont en fait de vieilles rames et contiennent de l'amiante. Ça semble incroyable à notre époque. L'humanité n'est plus capable de construire un nouveau RER ?
3 - Notre technologie régresse.
 Que Phobos n'ait pu aller sur Mars, soit, ce n'est pas la première mission martienne à échouer. Mais là, même réparer un ascenseur semble impossible.
J'encourage tous mes voisins qui s'indignent contre le foutage de gueule à juste raison sur le papier, et plus largement tous les banlieusards à prendre le RER jusqu'à la Défense.

4 - Le blog c'est bien mais...
...autant s'assoir avec d'autres plutôt que devant #occupydefense sur twitter.

5 - Faire du sport
Occuper la Défense, c'est aussi faire un peu de marche à pied... sans compter le step géant de 16h30 sur le thème "Bougeons-nous le cul la France molle".

6 - Contribuer à la réparation d'une injustice.
Les CRS ont pour ordre de ne pas laisser le campement se mettre en place. Les tentes sont interdites, comme les bâches.
Le matin du 11 novembre à 7h30 les CRS avaient embarqué tout le matériel.

Quand je suis arrivée vers 15h30, un véritable QG de carton était en place. J'ai apporté un peu de nourriture après avoir consulté la liste des besoins.

7 - Tester la démocratie réelle
Bien qu'arrivée bien après 14h, j'ai pu tester l'AG où tout le monde est assis, applaudit en silence, lève les bras, les croise pour réagir aux propos de l'orateur. Ca fonctionne drôlement bien !


8 - Nous sommes le monde.
A l'Université Paris-Sud, quand des militants d'Orsay en Lutte et de RESF ont rencontré la doyenne pour exposer le problème des doctorants sans papiers, ils ont vu un bureau avec de grandes affiches sur le plan campus. Des étudiants sans papier ? Ce n'est plus possible puisqu'ils doivent avoir leur visa avant d'entrer en France et de s'inscrire via le portail campus France. C'est beau un campus à l'américaine sans étranger !

9 - 99% et moi et moi et moi...
Cette histoire de 99% ne semble pas évidente au premier abord. C'est vrai que les médias ne font rien pour expliquer à la ménagère de 50 ans qu'elle peut voter pour qui elle veut et que ça ne changera rien, que la planète est dirigée par 1% de financiers, d'industriels qui eux décident de ce que nous mangeons, de ce que les états doivent faire.
10 - Penser aux enfants
C'est l'éducation de nos enfants qui est sabotée aujourd'hui, soit-disant à cause de la dette publique. C'est aussi leur santé qui est en jeu lorsque les industriels utilisent des OGM dans des barres chocolatées par exemple.
11 - Préserver la planète
A l'heure où nous découvrons de nombreuses exoplanètes, nous sommes à peine capables d'aller sur la station spatiale à 300km au-dessus de nous depuis que les navettes spatiales sont au garage. Nous ne devons pas laisser Areva ou Mossanto décider pour nous.


12 - Essayer des toilettes à 4,80 euros !
Il arrive toujours un moment critique, surtout quand on reste un peu longtemps dans le froid, c'est celui du besoin pressant.
La première piste explorée fut celle des Quatre Temps. La file d'attente était telle que j'ai renoncé. Quand on fait partie des 99%, il faut savoir attendre son tour. Oui, mais là, en plus dans l'ambiance insupportable d'un centre commercial ouvert un jour férié, c'était beaucoup trop demander.


J'ai donc voulu faire comme si je faisais partie des 1% et j'ai acheté un thé à 4,80 euros au "Bistro de l'Arche". Les toilettes étaient libres, la terrasse chauffée... Bon, pour le prix j'ai pu avoir un autre thé. Une blatte était aplatie sur la première tasse apportée par le serveur. La pauvre bête avait dû passer au lave-vaisselle.

13 - C'est une suite logique à BOINC, SETI@HOME, etc...

En 1999, 6 informaticiens de l'université de Berkeley lançaient SETI@HOME. Les internautes pouvaient ainsi contribuer à la recherche de vie dans l'univers. Dans cette vidéo, Dan Werthimer raconte (in english, 15 minutes après le début) qu'il faisait partie du même club de jeunes que Bill Gates ou Steve Jobs, qui cherchaient à construire le premier ordinateur. Il est le seul à n'avoir pas fait fortune... mais il est heureux d'avoir construit quelque chose de bien plus puissant que ce qu'aucun ordinateur ne pourra jamais produire...



14 - Trouver de l'intelligence
Outre l'organisation d'une efficacité incroyable, à faire rougir n'importe quelle intersyndicale, les indignés sont parvenus à discuter avec certains éléments des forces de l'ordre, preuve que l'intelligence existe sur cette planète (ce qui donne de bons espoirs pour la trouver ailleurs).
Hier, on apprenait que les cartons étaient interdits. Il y avait peut-être trop de choses intéressantes dessus !



15 - Donner un formidable message d'espoir.
Éduquer ses enfants, pour moi, c'est aussi leur montrer que l'on peut changer le monde, en être acteur, citoyen, et que ça fait du bien d'agir.
Préparer des pancartes le matin et les déposer l'après-midi à côté de centaines d'autres, c'est déjà énorme ! Quand en plus, il y a de la musique et de la danse, l'acte citoyen devient une fête inoubliable.

16 - Vivre un moment magique. 
Il y a eu une énorme farandole. Nous étions derrière une dame avec un sac de couchage rouge sur le dos. Quand elle s'est retournée et a adressée à Sonia un large sourire un peu surpris de voir un enfant derrière elle, j'ai vu qu'il se passait quelque chose.


17 - Rencontrer des héros...
- Dis maman, on peut rester dormir ici ?
- Euh, tu ne commences pas à avoir froid ? Là il faut vraiment être très fort et très courageux pour le faire !
Les héros contemporains, ce ne sont pas les astronautes... mais les indignés ! L'avenir nous dira s'ils restent dans l'histoire.


18 - Joyeux anniversaire Joëlle !
Si j'avais été quelqu'un de bien, j'aurais répondu favorablement à l'invitation de Danièle qui a eu l'idée géniale d'inviter les camarades de classe de sa sœur Joelle pour lui faire une surprise pour son anniversaire en ce 11 novembre. Je n'ai pas eu le courage, le temps de faire ma valise rangée 10 jours plus tôt après un agréable séjour en Bresse et de prendre le train pour Mâcon.
J'ai juste rédigé un petit mot accompagnant cette photo datant de la première au lycée Henry Vincenot à Louhans, mais j'ai beaucoup pensé à toi à la Défense !
C'est important aussi d'être là pour ceux qui n'ont pas pu prendre le train pour Paris !


19 - Stéphane Hessel prend le train
Suite à une discussion avec Jo sur la résistance, j'avais un avis mitigé sur Stéphane Hessel, l'impression qu'il en faisait beaucoup trop ou plus exactement, que les médias en donnaient une image assez fausse par exemple en disant qu'il avait rédigé la déclaration universelle des droits de l'homme alors qu'il a dit à plusieurs reprises qu'il n'était qu'une des nombreuses personnes ayant contribuer à l'élaboration de ce texte.



Ce court échange montre que oui, il faut aller à la Défense, continuer à se battre ! Stéphane Hessel est quelqu'un de profondément humain, de simple. Aujourd'hui les médias ne parlent plus de lui, trop occupés par les gesticulations des 1% ou alors effrayés par l'idée de faire de la publicité à ceux qui occupent la Défense.

Commentaires

Articles les plus consultés