Haute tension sociale

Cette photo prise ce soir depuis l'intérieur de Franprix représente assez bien l'état dans lequel la ville des Ulis se trouve.


La vitre a été cassée lors des violences qui ont suivi la qualification de la France en demi-finale de la coupe du monde hier [2]. On a ensuite une très jeune maman qui fait la manche et en arrière plan le cinéma Jacques Prévert, fermé pour travaux depuis une éternité.

Il règne sur la ville un fort sentiment de ras le bol, une exaspération qui s'exprime partout. La semaine dernière, deux abris-bus ont été détruits aux Hautes Plaine.




Par qui ? Pourquoi ? Ces questions resteront sans réponse. Si vraiment je devais pointer du doigt quelqu'un, ce serait la société ENEDIS qui fait durer les travaux rue de Saintonge avec la complicité de la maire des Ulis. Les travaux ont commencé la semaine du bac. Ca semblait tellement idiot, absurde, de couper la principale rue qui menait au lycée de l'Essouriau cette semaine là que nous avons été plusieurs à protester. La réponse de la mairie à été :



Cela a impacté un changement de circulation des bus. Si je reporte les nouveaux points desservis (en vert) et ceux supprimés (en rouge) sur une carte représentant le pourcentage de ménages imposables dans la ville [1] ça donne ça :


Ce sont les quartiers les plus pauvres (>60% de ménages non imposables) qui sont privés de transport en commun. A l'arrêt Thomas (3), il faut faire plus de 750m pour trouver un arrêt de bus.


Ce week-end, on a appris que la déviation serait prolongée jusqu'au 20 juillet. La mairie a donc menti en disant que "18 juin - 6 juillet" c'était le seul créneau possible pour ENEDIS. Dimanche, je me suis baladée dans la zone de travaux. Au niveau électricité, c'est n'importe quoi, avec des câbles qui pendouillent.


Qui a eu l'idée génial de cette "installation sous tension, danger de mort" dans une ville où tout est explosif [3] [4]? Scotcher des câbles électriques à une clôture métallique est également une idée relevant du génie.


Quand à l'avenue de Saintonge, le fait que les bus n'y passe pas ne semble pas justifié, d'autant plus que la circulation des voitures a été autorisée.


Il n'y a bien sûr aucune explication technique de la part de la mairie de cette déviation des bus. Via Twitter ENEDIS va faire remonter l'information [5].

Le dernier journal de la ville [6] liste les activités proposées par le service jeunesse. En voyant pétanque et couture pour les 11-17 ans, je me suis demandée s'il n'y avait pas une légère confusion avec les activités du club du troisième âge.


Aucune sortie cinéma, aucune séance cinéma en plain air comme les autres années, et un feu d'artifice sur le thème de mai 68... Mais pourquoi y-a-t-il tant de violence ?



  1.  CAPS : Contrat de ville 2015-2020
  2. Florian Loisy, Coupe du monde : des incidents après le match dans l'Essonne, Le Parisien, 11 juillet 2018
  3. Florian Loisy, Les Ulis : des jets de pavé et de pétard sur le commissariat, Le Parisien, 10 juillet 2018 
  4. Florian Loisy, Coups de feu aux Ulis, un blessé par balles, Le Parisien, 10 juillet 2018.
  5. Enedis on Twitter
  6. Ulis Mag N°44, été 2018. 

Commentaires

Articles les plus consultés