Pondichéry : Bac Allemand LV2

Alors qu'en France, les transports publics et la circulation douce sont mis à mal par le gouvernement (je soutiens la grève des cheminots comme je l'avais dit ici [5]), en Allemagne on abandonne sa voiture [3] ou on va au travail à la nage lorsque plus de 1000 vélos circulent chaque jour à certains endroits [4], comme le montrent les textes proposés aux lycéens de Pondichéry.


Dans leur deuxième langue vivante (celle commencée en 4ième), les lycéens doivent obtenir le niveau B, c'est-à-dire pouvoir être indépendants. [1]  A Pondichéry, deux textes ont été proposés aux candidats de 2018 [2]. Le premier est tiré du magazine "Impulse" [3], le second de "Der Spiegel" [4]. C'est un peu comme si on proposait des textes de Marianne ou de L'Express à des étrangers pour vérifier si ce sont des lecteurs indépendants en français. D'ailleurs, j'aime bien la couverture récente du Spiegel.


Le bac est le premier diplôme universitaire et constitue à lui-seul une sélection pour l'entrée à l'université. Il n'est pas nécessaire d'en rajouter avec Parcoursup. Par exemple, j'ai étudié l'Allemand depuis la 6ième (LV1), j'ai effectué plus de 6 mois en Allemagne, mais je n'étais pas certaine de la traduction de certains mots (même si d'après le contexte, on peut deviner la signification) :

das Geschäftsleben : la vie professionnelle
feststellen : trouver
gezogen : tirer
der Umzug : le déménagement
der öffentliche Verkehr : le transport public
überflüssig : superflu
knapp : un peu moins
wasserdicht : étanche
der Anzug : le costard
das Hemd : la chemise
häufig : souvent
winken : saluer, faire signe
umsteigen : changer (de train, d'avion)
entwickeln : développer.

Il faut dire que j'ai certainement dû oublier et qu'une remise à niveau ne serait pas de trop avant d'aller au congrès de l'IAC en octobre prochain à Bremen [6].

Les candidats devaient ensuite rédiger un exposé sur l'un des deux thèmes :

Thema A : Pas d'auto dans une grande ville, pour vous, est-ce un progrès pour une vie meilleure ?

Kein Auto in der Großstadt: Ist das für Sie ein Fortschritt für ein
besseres Leben? Begründen Sie Ihre Meinung und geben Sie konkrete
Beispiele
La réponse (que je ne rédigerai pas en allemand) pourrait tenir en une seule carte, celle d'Air-Parif [7]. Les candidats doivent répondre en au moins 130 mots. Je vais essayer d'en faire autant.


Les situations extrêmes que vivent Delhi [8] ou Pékin montrent les effets néfastes de la pollution sur la santé des habitants. Alors, oui, il faut proposer des trains et d'autres alternatives pour une vie meilleure. Ce ne sont pas que les usagers de la SNCF ou de la RATP qui y gagneront, mais les citoyens des grandes villes car ils respireront un air avec moins de particules fines. (68 mots).


Les accidents de piéton ou de cyclistes à cause des voitures sont nombreux, même si ce n'est pas la seule cause de blessure ou de décès. Supprimer les voitures en ville augmenterait la sécurité de tous.
Les voitures sont également bruyantes, surtout lorsque les chauffeurs excédés, stressés, klaxonnent à tout va. Les métros et RER circulant essentiellement sous terre, les nuisances sonores sont réduites. Le fait de privilégier les transports en commun, permettrait plus de productivité pour les entreprises localisées dans les grandes agglomérations et un sommeil réparateur pour tous.  (157 mots).

Thema B : Pensez-vous que les nouvelles technologies changeront les formes de travail actuelles ?

Sind Sie der Meinung, dass die neuen Technologien die heutigen
Arbeitsformen verändern werden? Erklären Sie Ihre Meinung anhand
konkreter Beispiele. 
Les nouvelles technologies changent déjà les formes de travail. Par exemple, on peut apprendre l'Allemand en regardant la série Dark sur Netflix.


Il n'est plus nécessaire d'avoir un vocabulaire très riche en allemand pour pouvoir accéder à un texte, puisque de nombreux outils permettent de traduire un contenu. Ils ne sont pas parfaits pour l'instant, mais avec le développement de l'intelligence artificielle et du machine learning, les progrès sont rapides. On pourra bientôt s'exprimer dans n'importe quelle langue face à un interlocuteur qui nous répondra également dans sa langue natale.

Les lieux de travail évoluent également. Actuellement, beaucoup de personnes travaillent dans le TGV. Bientôt, chacun pourra travailler depuis chez lui et rencontrer ses collègues régulièrement lors de réunion. Le télétravail se négiciera comme le salaire. Malheureusement, certaines professions ne pourront pas profiter de ce changement. Même si les caméras de télésurveillance fleurissent comme dans les pires cauchemars orwelliens, il faudra toujours des gens pour entretenir les voies, et ce n'est pas demain que les cheminots conduiront des trains depuis chez eux, comme ils le feraient pour un robot sur Mars. (181 mots).




  1. CECRL : le Cadre européen commun de référence pour les langues
  2. Sujet officiel : ALLEMAND. Langue Vivante 2
  3. Sven L. Franzen, Warum ich als Unternehmer mein Auto abgeschafft habe, Impulse, 2016.
  4. Klara Weidemann, Münchner schwimmt zur Arbeit, Der Spiegel, 2017
  5. En otage
  6. Programme de la session 2 du congrès de l'IAC SETI & Society
  7. Air Parif
  8. De Dehradun à Delhi.

Commentaires

Articles les plus consultés