Ecoutes à Parkes

L'univers est grand, et s'il n'y a que nous, ce serait un beau gâchis d'espace, oui mais, on n'est pas dans le coin le plus peuplé de la galaxie. S'ils existent, les voisins sont peut-être au centre, pas loin du trou noir, ou du moins dans le plan galactique. Or ces régions sont visibles de l'hémisphère sud, par exemple depuis l'observatoire de Parkes en Australie [1].


Le projet Breakthrough Listen utilise le radiotélescope de Parkes depuis 2016. Le 7 mai dernier, des observations du plan galactique ont débuté [2].

Si on veut observer la voie lactée depuis la France, le logiciel Stellarium [3] donne ça :

Si on indique à Stellarium que l'on va à Parkes, le résultat est :


L'ESO a créé une vidéo à partir des observations du plan galactique [4] depuis le Chili.


Grâce au récepteur multifaisceaux qui permet d'observer différentes zones en même temps, la totalité du plan galactique visible depuis Parkes pourra être analysé durant les 1500 heures d'observations prévues en 2018. Chacun des 13 faisceaux va scanner 100 millions de canaux radio en même temps.

Le nouveau système installé par les ingénieurs de l'université de Berkeley permet de transférer les données à une vitesse de 130 gigabits par seconde. Pour donner un ordre de grandeur, la plupart des liaisons du réseau universitaire en Ile de France sont à 10G [5] et la ligne que j'utilise pour publier ce billet à 5000 Kbps. [6].

Dans un billet de blog où ils racontent son voyage à Parkes [7], Matt Lebofsky décrit l'infrastructure informatique sur laquelle il a travaillé. L'enregistreur de données est composé de 32 serveurs et de 792 disques durs en RAID5.

A l'issue des 1500 heures, 100 petabytes (ou 102 400 disques de 1 terabyte) de données brutes auront été générés, et il faudra rechercher des signaux artificiels dedans qui ne proviennent pas d'interférence, de satellite, de téléphone portable, etc...

Les développeurs du monde entier seront mis à contribution. Gregory Hellbourg a réalisé un tutoriel expliquant comment manipuler les données de Breakthrough Listen.


Si l'on manque de temps, il suffira d'attendre que tout cela arrive dans SETI@HOME [8]. Actuellement, mon ordinateur analyse des données enregistrées le premier mai à Arecibo.


Mise à jour le 10 mai à 10h56 : Nouvelle unité à traiter avec des données venant de Green Banks le 8 mars dernier..


  1. Webcam de l'antenne de Parkes. 
  2. BREAKTHROUGH LISTEN BEGINS SURVEY OF THE PLANE OF THE MILKY WAY AT PARKES
  3. Stellarium
  4. Close look at the ATLASGAL image of the plane of the Milky Way
  5. Weathermap Renater IdF 
  6. Mesure du débit IP descendant free-reseau.fr
  7. Matt Lebofsky, Trip to Parkes - April 2018
  8. Berkeley SETI Research Center 

Commentaires

Articles les plus consultés