Carl Sagan : bonjour SETI

Le 18 janvier dernier, France Culture a consacré une émission à l'astronome Carl Sagan [1]. L'invitée principale était Frances Westall [2]. L'émission était animée par Nicolas Martin, et le Youtubeur [3] Sébastien Carassou. En introduction Carl Sagan est présenté comme "père de l’exobiologie et du programme SETI". Outre sa participation à plusieurs projets SETI, il a fait partie du SETI Institute [8], qui possède un centre Carl Sagan [9].

Euh... 

J'ai été impressionnée de voir comment l'implication de Carl Sagan dans les projets SETI a été occultée. Il a fallu attendre la 21ième minute pour que SETI soit abordé :

Cela commence par une question, pleine de circonvolution et d'hésitations de l'animateur :
Est-ce qu'on peut dire... euh... la bascule pour tout ce qui est exobiologie et astrochimie, ce qui va relancer l'intérêt, c'est en 1995, à la fin de la vie de Carl Sagan, l'observation de la première exoplanète... néanmoins... Sébastien Carassou, les travaux de Sagan, ont tout de même contribué à crédibiliser... un domaine de recherche, parce que l'exobiologie n'est pas une science, c'est un domaine qui regroupe hein, on l'a entendu, la chimie, l'astrophysique, la cosmologie, plein de matières... euh... de disciplines scientifiques différentes, mais les travaux de Sagan ont tout de même contribué à crédibiliser ce domaine qui était considéré comme exotique avant, pour ne pas dire farfelu parfois même. 

Sébastien Carassou a soutenu sa thèse le 3 novembre 2017 d'après le site de l'IAP [5]. Sa réponse est la suivante : 
Tout a fait, et notamment un des sous-domaines de l'exobiologie qui peut être considéré comme le plus farfelu aujourd'hui, qui est la recherche de vie intelligente dans l'univers. En 1960, Sagan rencontre Frank Drake. Frank Drake qui est à l'origine du projet SETI, à l'époque projet OZMA, qui décidait avec une espèce d'élite scientifique, de prophètes scientifiques, qui vont lancer cette recherche de vie intelligente dans l'univers en utilisant les ondes radio.  L'idée c'est d'écouter l'univers dans les ondes radio qui pourraient être les plus abondantes, écouter par exemple la fréquence 1420 hertz qui correspond à une transition spécifique de l'atome d'hydrogène, qui est l'atome le plus présent dans l'univers, pour écouter s'il n'y aurait pas des signaux qui viendraient d'une intelligence extraterrestre, qui ne serait pas issu de la nature. Sagan est complètement fan de cette idée et il va contribuer à la populariser même s'il ne va pas contribuer directement aux recherches menées au SETI [..] C'était le genre de spéculations qui passionnaient Sagan, même si ça a pas mal desservi sa carrière.    
Il y a énormément d'approximation dans ces propos. Avant le lancement du projet Ozma, il y a eu l'article des professeurs Philip Morrison et Guiseppe Coconni  dans le magazine Nature : "Searching for Interstellar Communication,". Il  souligne le potentiel de l'utilisation des ondes radios pour les communications extraterrestres.
Le projet Ozma a été lancé en catimini par Frank Drake en 1960. A la fin de celui-ci, le 31 octobre 1961, Drake décide de réunir des spécialistes de toutes les disciplines liées à la recherche d'intelligence extraterrestre : 
  • Dana Atchley (radio amateur)
  • Melvin Calvin (qui apprendra pendant cette réunion qu'il a le prix nobel de Chimie)
  • Frank D. Drake
  • Su Shu Huang (un émigré chinois qui venait juste de rejoindre la jeune NASA après des travaux sur les étoiles pouvant être entourées de planètes).
  • John C Lilly (neuro-scientifique célèbre pour son intérêt pour la conscience et la communication).  
  • Philip Morrison (auteur du premier article sur SETI)
  • Bernard M Oliver (inventeur de Hewlett-Packard qui avait manifesté de l'intérêt pour Ozma). 
  • J Peter Pearman (officier à l'académie nationale des sciences qui a demandé à F. Drake d'organiser la réunion). 
  • Carl Sagan (jeune chercheur de Berkeley qui travaille avec Calvin)
  • Otto Struve (directeur de F. Drake)
Même s'il y avait de prestigieux invités, il ne s'agissait pas d'une élite, à moins que toutes les réunions scientifiques de 10 personnes soient considérées comme des trucs ultra-secrets entre prophètes. 

L'expression "recherches menées au SETI" vient en général de personnes qui ont vaguement entendu cet acronyme, mais ne savent pas que depuis 1959, il y a eu de multiples projets, conduits par diverses organisations. Actuellement, c'est l'université de Berkeley qui y consacre des moyens colossaux grâce au projet Breakthrough Listen. [6]

SETI et astrobiologie

Frances Westall s'est présentée comme géologue. Elle travaille dans le spatial grâce à Carl Sagan. Au printemps 1996, il lui a envoyé une lettre lui demandant travaux sur bactéries fossiles. Il était l'un des scientifique chargé d'examiner l'article sur la météorite ALH8001 qui sera publié en août la même année [7]. En juillet, Alain Léger lui a suggéré de demander un morceau de météorite martienne. D'après elle, Carl Sagan voulait vraiment que l'on trouve des traces de vie E.T.

Frances Westall est co-auteur d'un article récent où il est question de SETI [4]. On peut y lire page 16, que les auteurs considèrent l'intelligence extraterrestre comme une possibilité :
"Firstly, it is important to say that science considers extraterrestrial intelligence as a possibility."
L'objectif de cet article est d'expliquer au public qu'il est très peu probable de détecter de l'intelligence extraterrestre, et de justifier ainsi l'envoi de sondes spatiales dans le système solaire.


Carl Sagan a participé à de nombreuses missions de la NASA, en particulier vers Vénus. Y avait-il à l'époque un antagonisme entre SETI et l'envoi de sondes ?

A propos d'exobiologie, Frances Westall a déclaré :
Les gens sont très intéressés : est-ce qu'il y a une vie extraterrestre, est-ce que nous sommes seuls, d'où venons-nous ? En étant astrobiologiste, on peut transmettre des idées. Le public est toujours très intéressé.
Elle est présidente de l'EANA "European Astrobiology Network Association" [10
Son point de vue est intéressant suite aux propos de Jill Tarter sur les technosignatures. [11

Cosmos

En 1998, j'avais lancé un sondage sur le site de la SETI League à propos de la série Cosmos de Carl Sagan diffusée en 1980 par France 2 [11]. Sur 477 participants, 309 l'avaient vue... Contrairement à ce qui a été dit par le jeune Youtubeur, je ne pense pas qu'elle soit passée si inaperçue.

Dans l'introduction de la série, Carl Sagan invite à un voyage dans le Cosmos en précisant : 
Nous avons besoin d'imagination et de spéculation. Nous ne seront pas effrayés de spéculer, mais nous ferons attention à distinguer la spéculation des faits. 

Un message à décoder ?

C'est assez surprenant que des vulgarisateurs comme Nicolas Martin ou Sébastien Carassou occultent ainsi la contribution de Carl Sagan dans les projets SETI. Peut-être qu'il s'agit simplement d'une méconnaissance ? Pourtant, les vidéos de Carl Sagan sur le web ne manquent pas !

  1. Carl Sagan, Bonjour Cosmos
  2. Présentation de Frances Westall par l'ESA
  3. Le sens of Wonder, chaîne Youtube de Sébastien Carassou. 
  4. Foucher, F.; Hickman-Lewis, K.; Westall, F.; Brack, A. A Statistical Approach to Illustrate the Challenge of Astrobiology for Public Outreach. Life 2017, 7, 40.
  5. Soutenances de thèses 2017.
  6. Breakthrough Listen
  7. McKay, David S. and Gibson, Everett K. and Thomas-Keprta, Kathie L. and Vali, Hojatollah and Romanek, Christopher S. and Clemett, Simon J. and Chillier, Xavier D. F. and Maechling, Claude R. and Zare, Richard N. Search for Past Life on Mars: Possible Relic Biogenic Activity in Martian Meteorite ALH84001 Science 16 aug 1996 : 924-930
  8. Carl Sagan sur le site du SETI Institute
  9. Carl Sagan Center.
  10. European Astrobiology Network Association
  11. Technosignature

Commentaires

Articles les plus consultés