Un éléphant rose vers GJ273

Le mois dernier, un échantillon non représentatif de l'humanité a envoyé un message à de potentiels habitants de la planète GJ273b qui orbite autour de l'étoile de Luyten, à 12,36 années lumières de chez nous. [1

A l'instar de Stephen Hawking pour qui signaler notre présence est dangereux, je pense que nous devons d'abord observer avant d'émettre. Un consensus mondial est également nécessaire. Par exemple, je déplore qu'il n'y ait pas eu d'éléphant rose dans les messages envoyés les 16, 17 et 18 octobre. 


Voyons tout d'abord ce qui a été envoyé : 
  • Hello
  • Tutoriel
  • Musique

Hello

Sur le début du message, je pense que le consensus mondial serait rapidement obtenu.  Chaque message commence par un "Bonjour" qui contient les nombres premiers de 0 à 137. [2]
01
0011
000111
0000011111
00000001111111
0000000000011111111111
00000000000001111111111111
0000000000000000011111111111111111
Il y a ensuite les nombres de 0 à 255 sous forme d'octets (8 bits):

00000000
00000001
00000010
00000011
00000100
00000101
00000110
00000111
00001000
00001001
00001010
00001011
00001100
00001101
00001110
00001111
00010000
00010001
00010010
...
11111011
11111100
11111101
11111110
11111111


Le tutoriel

La seconde partie du message est un tutoriel qui vise à apprendre les mathématiques aux extraterrestres afin de pouvoir ensuite indiquer des fréquences pour transmettre de la musique [3]

Pour coder cet éléphant, il n'y aurait pas eu besoin de tutoriel, juste de 11*13 bits :
0011110000000
0111110111100
0111110111100
0101110111110
0111110111110
0111110111110
0101100111110
0101111111110
0101111111110
0101110001110
0001110001110

Les destinataires recevront 143 bits. 
00111100000000111110111100011111011110001011101111100111110111110011111011111001011001111100101111111110010111111111001011100011100001110001110

S'ils ont l'idée de les afficher sous forme de tableau, ce sera soit 11 lignes et 13 colonnes (comme ci-dessus), soit 13 lignes et 11 colonnes (comme ci-dessous), ce qui n'a pas beaucoup d'intérêt, mais correspond peut-être à un animal vivant sur GJ 273b. 
00111100000
00011111011
11000111110
11110001011
10111110011
11101111100
11111011111
00101100111
11001011111
11110010111
11111100101
11000111000
01110001110


10 secondes d'oxygène

L'envoi du message a eu lieu dans le cadre d'un festival de musique électrique qui s'est déroulé à  Barcelone. Le 16 octobre, les catalans envoyaient à la Terre entière un message d'une toute autre nature : Carles Puignemont avait jusqu'à 10h pour donner son point de vue sur l'indépendance de la région au premier ministre, Mariano Raroy [4].

Les échantillons de musique durent 10 secondes. Parmi les morceaux sélectionnés, il y a "Oxygène" de Jean-Michel Jarre. Même s'ils appliquent le tutoriel à la lettre et parviennent à reproduire les dix secondes de musique, quelles informations envoyons-nous avec un si court extrait ? Cela n'a pas de sens.


Mais pourquoi un éléphant rose ?

J'ai une grande admiration pour Coco, illustratrice dans Charlie Hebdo. Or, ses dessins sont loin de faire l'unanimité en France, à tel point qu'elle a reçu des menaces, des insultes, etc, etc...

Elle a illustré ce malaise dans le dernier numéro de l'hebdomadaire.

Quand Coco dessine un éléphant rose, il faut plus que 143 pixels. Cela n'a rien à avoir avec mon gribouillis. Donc si l'on devait envoyer un éléphant rose vers GJ273b, ce serait forcément celui de Coco. L'humanité ne pourrait pas envoyer de plus beau message de paix ! Charlie Hebdo, représentant la liberté d'expression en France, mais aussi sur la planète, comme ambassadeur de l'humanité. Non ?

A cette simple hypothèse, j'imagine des silences gênés, des dents qui grincent, des "JeSuisCharlie" qui ne le sont pas vraiment, des arguments contre l'envoi d'éléphant rose emprunts de mauvaise foi. "Coco n'est pas mondialement connue, ce n'est pas comme Jean-Miche Jarre !".  


La controverse

Quand Coco dessine dans Charlie Hebdo, elle ne le fait pas au nom de l'humanité, mais au nom du journal, qui a sélectionné, validé ce qu'il publiera ou non dans le prochain numéro. 

En 2005, à la suite d'une conférence au SETI Institute [5], une déclaration concernant l'envoi de message aux extraterrestres (METI) a été adoptée par Elon Musk, David Brin, Andrew Siemon, Dan Werthimer, Eric Koperla, Claudio Maccone, etc, etc... [6].

Si je résume dans les grandes lignes, elle dit les choses suivantes. Mes commentaires sont en mauve. 
  • Il doit y avoir un consensus mondial sur ce que nous envoyons. On a découvert le 14 novembre qu'un message avait été envoyé le 16 octobre... Si le monde n'est même pas au courant avant, il ne risque pas d'y avoir consensus. 
  • Ça ne doit pas être une décision de quelques individus ayant accès à un équipement puissant. Je peux ranger mon éléphant rose. 
  • Nous encourageons un débat international au sein d'un corps représentatif avant de poursuivre l'activité. METI Intl, partenaire du projet Sonar Calling est-elle une organisation représentative ?
  • Nous ne pouvons pas anticiper la réaction d'un extraterrestre à un message.  Par exemple, E.T. est peut-être un moustachu qui n'aime pas le rouge et serait très hostile à n'importe quel dessin de Coco
  • Des civilisations qui recevraient ce message ont sans doute des millions d'années d'avance technologique
  • Les projets SETI n'ont que 50 ans. Il est prudent d'écouter avant de crier
  • Nous avons déjà envoyé des ondes, comme des émissions de TV de manière non intentionnelle. Mais celles-ci sont beaucoup plus difficiles à détecter qu'un message qui serait directement envoyé vers une étoile
  • Il n'est pas nécessaire d'envoyer de puissants signaux électromagnétiques, pour étudier les communications interstellaires.
  • Les opposants à METI condamneront oralement les transmissions METI, qui apportent de la confusion dans le public, mettent en péril les financements, et les efforts scientifiques authentiques liés à la vie extraterrestre. 



  1. Sonar Calling
  2. Hello.pdf
  3. Tutorial.pdf
  4. Article du Monde du 16 octobre 2017.
  5. Should we broadcast?
  6. REGARDING MESSAGING TO EXTRATERRESTRIAL INTELLIGENCE (METI) / ACTIVE SEARCHES FOR EXTRATERRESTRIAL INTELLIGENCE (ACTIVE SETI)

Commentaires

Olivier Auber a dit…
Si l'interprétation "conceptuelle" de Diederik Aerts de la mécanique quantique et de la théorie de la relativité se révélait juste, il ne serait peut-être pas nécessaire d'envoyer des messages sous une forme électromagnétique. En effet, cette interprétation faisant l'hypothèse que la mécanique est structurée comme un langage (language-like), elle suggère qu'il existe des formes d'intrication entre échelles et à très grande distance en systèmes vivants doués de langage, donc pourquoi pas entre nous et les habitants de GJ273. Dans ce cas, il suffirait de dessiner collectivement des éléphants roses ou autres pendant suffisamment longtemps et il n'est pas interdit de penser que les éléphants en question apparaîtraient d'une manière ou d'une autre sur GJ273. Inversement, si les habitants de GJ273 font de même, leurs éléphants pourraient se manifester ici. Alors nous serions non pas entrés en communication avec GJ273, mais dans une sorte de résonance quantique. Entre autres avantages de ce mode d'échange extra-terrestre, il est celui qu'il n'est pas nécessaire de réunir et de mettre d'accord un quelconque comité Théodule et que les moyens techniques à mettre en oeuvres sont somme toute assez limités. Mais bien entendu, pour que cela soit possible, il faudrait réussir à tenir à distance les moustachus grognons.
https://www.youtube.com/watch?v=-SteQN1A33M&feature=youtu.be

Articles les plus consultés