Hector, Harvey et compagnie

J'ai décidé, en commun accord avec moi-même, de nommer, à titre posthume, ces arbres Riri, Fifi et Loulou. La photo ci-dessous a été prise le 14 avril dernier.


Hector

Tout le monde se fiche des arbres sur un rond-point. Rien à voir avec Hector, qui a eu son jour de gloire aujourd'hui en résistant à l'ouragan Irma.  


Le 14 août dernier, j'ai assisté à la fin tragique de Riri, Fifi et Loulou. 


Paradoxalement, c'est à ce moment là que je me suis rendue compte de leur existence. J'ai recherché si j'avais quelques photos d'eux. En fait, non, très peu, ou pire, des photos où l'on voit la haie qui les entoure mais pas les arbres. 

J'ai aussi des photos, où ils auraient pu être dans le champs de l'appareil. 

Harvey

Lorsque l'ouragan Harvey a causé des inondations à Houston, certains se sont posé des questions. 


Et si le fait qu'il y ait plus de béton avait amplifié les dégâts [1] ? Les deux cartes ci-dessous représentent le pourcentage de surfaces étanches en 1940 et 2017.

Je n'ai pas trouvé  l'équivalent pour le plateau de Saclay. Cécile Q. m'a indiqué cette carte de l'IAU [2] de 2012.
Au détour d'une discussion sur les magnifiques projets immobiliers liés à l'exposition universelle de 2025,  Olivier D. m'a fourni cette carte :

Les explications sont complexes. Elle utilisent la charmante novlangue de l'EPA Paris Saclay que je ne maîtrise pas encore tout à fait. Pour résumer, toutes les zones coloriées seraient bétonnées, même s'il faut détruire des bâtiments dont personne ne voudra après l'expo, ou demander aux contribuables de la région de rembourser les dettes.

Mon petit doigt me dit que Riri, Fifi et Loulou ne seront pas les seules victimes de l'ambition de certains. Actuellement, il n'y a plus d'arbre, et plus de fleurs non plus, ni de terre sur le rond-point...


Réchauffement climatique et compagnie

Le journal "The Atlantic" s'est posé la question : comment le réchauffement climatique a-t-il augmenté la force d'Harvey [3]. Dans cet article, on apprend que la température de l'eau était supérieure de 1 à 4°C par rapport à la moyenne lorsque Harvey s'est formé. 30% est dû à l'activité humaine.
D'après le New York Time, la température de l'eau est l'un des multiples facteurs. [4]


Donner un nom aux arbres, ou y accrocher son regard d'artiste est peut-être une bonne chose à faire ! Bon courage à Hector le palmier et aux habitants de St Barth, [5] St Martin. Les dons pour la Croix Rouge, c'est ici. [6]

  1. Tweet de Stephen M. Strader
  2. Carte de l'IAU
  3. Did climate change...
  4. How huricane Harvey became so destructive.
  5. http://st-barth.com
  6. Croix Rouge Française.

Commentaires

Articles les plus consultés