Wow et la méthode scientifique.

Pendant que les spécialistes de SETI se réunissaient en Grèce puis en Italie, la presse a relayé une information étonnante concernant le signal WOW. Ainsi, Science et Avenir a titré le 9 juin : "Le mystérieux signal "Wow !" ne vient pas des extraterrestres" [1], en précisant : "Vieux de 40 ans, le mystère du signal "Wow !" est enfin expliqué par le passage d'une comète"



Quand Laurent Sacco [2] de Futura Science m'a demandé ce que j'en pensais, je lui ai tout d'abord répondu que je n'avais pas encore lu l'article d'Antonio Paris. Cependant, comme le papier a été accepté par l'Académie des Sciences de Washington, c'était une information sérieuse [3]. Malheureusement, ce n'était pas le cas. Je reviendrai peut-être plus tard sur les critiques scientifiques et techniques. Dans ce billet, je vais parler uniquement de méthodologie. Tout d'abord, les experts auraient dû être appelés avant publication de l'article. Ensuite, il est impossibile de reproduire les observations, et surtout la conclusion est contraire à toute méthode scientifique.

Expertise

J'ai lu le papier d'Antonio Paris [3] jeudi soir. Laurent Sacco a reproduit mon avis dans cet excellent article [4]. Contrairement à d'autres, l'article de Futura Sciences et plein de points d'interrogations. C'est très bien ainsi.


Je ne suis pas radioastronome. Si l'Académie des Sciences de Washington m'avait demandé mon avis, j'aurais botté en touche, en leur conseillant de contacter les membres du LESIA à l'observatoire de Paris-Meudon, comme Jacques Crovisier, Dominique Bockelée-Morvan, Pierre Colom,ou Nicolas Biver.. [5] Lorsque j'étais stagiaire, puis opératrice à Nançay, je me souviens de la passion d'Eric Gérard pour les comètes, et de la difficulté que cela représentait au niveau de la planification, puisque l'on ne sait pas quand les petites nouvelles apparaîtront.

Ce qui m'a un peu étonnée dans l'article, c'est le fait qu'une comète puisse émettre à 21cm de longueur d'onde (raie H1 de l'hydrogène). Les comètes comme Hale Bopp (1995-1997) [6] sont étudiées à la longueur d'onde de 18cm, qui correspond au radical OH, comme on peut le voir dans cette série de vidéos réalisées pour fêter les 40 ans d'observation cométaires à Nançay [7].



Dans le cas du signal WOW,  il semble évident que les experts à contacter sont Jerry Ehman ou Bob Dixon, qui connaissent bien le radiotélescope de Big Ear [8]. A priori, ils ont été contactés par la presse, en particulier par le magazine Discover [9], et non par l'Académie des sciences de Washington.

Observer pour vérifier une hypothèse.

En janvier 2016, Antonio Paris a émis l'hypothèse que le signal WOW pourrait provenir du nuage d'hydrogène de comètes qui passaient dans le coin [10].


L'hypothèse est motivée par le passage de deux comètes, en particulier de 266P/Christensen. Autour du noyau de glace d'une comète se trouve un très large nuage d'hydrogène, qui pourrait donc émettre sur la longueur d'onde de 21cm. 
Comme on le voit dans la vidéo sur les 40 ans de Nançay, détecter l'émission de la raie H1 de l'hydrogène est très compliqué. Personne n'a donc jusqu'à présent envisagé cette hypothèse. C'est pour cela que les experts de l'Ohio State University n'ont pas été contactés : personne n'ayant essayé avant de recevoir un signal depuis une comète, il n'y a pas donc de données.  [9]

L'article récemment publié [3] mentionne plus de 200 observations, qui valident cette hypothèse. 

Expérience non reproductible 

Les problèmes de méthodologie sont détaillés dans cet échange sur Reddit : "Non, le signal WOW n'est (probablement) pas causé par une comète" [11]. L'auteur est Yvette Cendes [14], doctorante pour le projet LOFAR [15].
Tout ce que l'on sait de l'antenne qui a reçu le signal, c'est qu'elle mesure 10m de diamètre. Or, pour reproduire l'expérience, les radioastronomes ont besoin de nombreuses caractéristiques importantes, comme par exemple le diagramme de rayonnement, afin de connaître les lobes secondaires [12].
Vu la puissance du signal reçu, il pourrait s'agir du soleil, qui se trouvait seulement à 20° de la zone observée par Paris, d'après les commentaires sur Reddit [11]. Ce signal n'aurait pas été reçu de la comète via le lobe principal, mais du soleil via les lobes secondaires. Mais sans détails techniques sur l'antenne, il est difficile de savoir. On entre là dans des questions très techniques. Il existe de très bons cours sur les antennes en ligne [13]. 

Conclusion d'ufologue

Mais qui est Antonio Paris ? On apprend dans "Alien, comète ou foutaise" du magazine Discover [9] qu'il est également à la tête d'un institut de chercheurs d'OVNI :
"Paris, who along with his teaching duties runs the Center for Planetary Science and the UFO-hunting Aerial Phenomena Institute"
La conclusion de l'article aurait dû me mettre la puce à l'oreille ; "Cette investigation, ainsi, a conclu que les spectres cométaires sont observables à 1420 MHz et que le signal WOW de 1977 était un phénomène naturel issu d'un corps du système solaire".

On est dans l'affirmatif, plus du tout dans une démarche scientifique, faite de doutes et parlant d'hypothèse. Même si le passage d'une comète expliquait les signaux reçu le 15 août 1977 par Big Ear, pour écrire "Wow Signal was a natural...", il faudrait éliminer toutes les autres hypothèses, comme par exemple celle de parasite ou d'interférence.

Aucun protagoniste de projet SETI n'écrira que WOW est d'origine extraterrestre. Le signal est inexpliqué. Il y a des hypothèses. Certaines sont plus plausibles que d'autres. Certaines ont été éliminées. Aujourd'hui, le signal est toujours inexpliqué.


  1. Wan de Kulft M, Le mystérieux signal "Wow !" ne vient pas des extraterrestres", Sciences et Avenir.
  2. Biographie, Laurent Sacco
  3. Paris A, HYDROGEN LINE OBSERVATIONS OF COMETARY SPECTRA AT 1420 MHZ, WAS, Volume 103 no2, Summer 2017
  4. Sacco L, Le célèbre signal Wow! était-il d'origine E.T. ?, Futura Sciences
  5. Jacques Crovisier, Dominique Bockelée-Morvan, Pierre Colom ou Nicolas Biver. Comets at radio wavelengths. Comptes Rendus Physique, Elsevier Masson, 2016, 17 (9), pp.985 - 994. .
  6. Observation à Nançay de C/1995 O1 (Hale-Bopp) 
  7.  40 ans d'observation cométaires à Nançay 
  8. WOW, 30 ans ! 
  9. Alien, comète, ou foutaise. Que se passe-t-il avec le signal WOW ? 
  10. Paris A., Davies E, Hydrogen Clouds from Comets 266/P Christensen and P/2008 Y2 (Gibbs) are Candidates for the Source of the 1977 “WOW” Signal, WAS, Winter 2015.
  11. No, the Wow! signal was (probably) not caused by comets [x-post /r/Andromeda321]
  12. Lobes secondaires sur Wikipedia.
  13. D. Grenier. Antennes et propagation radio.
  14. Yvette Cendes
  15. LOFAR / AARTFAAC

Commentaires

Articles les plus consultés