Retour en Inde

Cela fait près d'un mois que je n'ai rien écrit sur ce blog. J'étais en vacances pendant deux semaines en Inde, puis il m'a bien fallut une semaine pour reprendre une activité normale, et répondre de multiples fois à la question "Alors c'était comment ?" par un simple mot "Génial !"


Tout en triant mes photos, mes notes, je vais raconter un peu de ce séjour ici. Il n'y aura rien de très personnel, ce ne sera sans doute pas chronologique. Au fil de l'actualité, j'évoquerai quelques anecdotes ou partagerai quelques moments.



Les gros mots.

Je connais un jeune homme qui va retourner à l'école demain et pour qui cela va être très difficile. J'ai envie de lui offrir ma première leçon d'Hindi, par de jeunes professeurs à qui j'ai demandé "dessine-moi un mouton", ou plus exactement "apprends-moi un mot d'Hindi".



Comment écrire काका ?

Pour écrire en Hindi, il existe des applications pour enfants ou plus grands sur IOS, Androïd. Par exemple "ka" s'écrit comme ça :

On peut aussi utiliser un clavier devanagari. 
Une barre à la suite de la consomme "k" prolonge la voyelle "aa" का

Le premier mot de ma première leçon de Hindi, fut donc "काका", kākā, mot qui ressemble fort à sa traduction française. Il faudrait tester la réaction d'une l'institutrice bigote face à un élève qui oserait écrire "काका"... A bon entendeur...

Suzuki

En Inde, il y a beaucoup de voitures et de motos avec "S" de la marque Suzuki, comme celle-ci faisant la promotion d'un candidat, pour les prochaines élections.


Ce nom fait rire les enfants, car "Sussu", signifie "pipi".  सुसु fut donc le second mot qui m'a été offert. Ecrire "स" (sa) est plus compliqué que "क". Pour faire le son "u", on dessine une espèce de virgule en-dessous, ce qui donne :  सुसु

Pourquoi apprendre le Hindi ? 

Quand on voyage, avoir quelques notions de la langue parlée est toujours enrichissant, ne serait-ce que comme clé pour appréhender une nouvelle culture. La plupart des gens rencontré parlaient anglais, quelques uns aussi mal que moi. Cependant, de nombreuses affiches, pas mal de panneaux n'étaient pas traduits.



Soyons dingues !

Mon vocabulaire s'est enrichi de पागल (pagal = dingue) et  बेवकुफ़ (bévakouf = stupide). Étonnamment, cela m'a servi. Je suis allée voir "The state vs Jolly 2 LBB", le film à l'affiche partout. Il était en hindi non sous-titré, mais avec un peu d'aide, j'ai pu comprendre les grandes lignes du scénario. L'une des chansons s'intitulait "Go pagal" (soyons dingues).




Même si j'ai appris quelques gros mots, cela ne suffit pas (et heureusement) a comprendre toute la subtilité de la langue. En français, le dialogue de certaines BD, comme "C'que vous êtes moches" nécessite une bonne maîtrise ! Je n'imagine pas une institutrice bigote lire Rabelais ou "Tom-Tom et Nana". Ciel, une insulte entre frère et sœur... Tonnerre de Brest !


Bon courage à tous les Titeuf, à tous les petits Nicolas qui rentrent de vacances !

Commentaires

Articles les plus consultés