SETI@IBMCloud

Le SETI Institute, la NASA et IBM ont lancé une collaboration, et pour les geeks, c'est génial. L'annonce en anglais sur le site d'IBM est .

 J'ai juste mis un pied dedans ce week-end pour prendre la température...


Au départ, ATA récupère des données

ATA signifie Allen Telescope Array. Ce sont 42 antennes, sur la côte ouest des USA, qui scrutent le ciel en permanence à la recherche de signaux extraterrestres.


Le génial John Richard a développé un site web qui permet de suivre en direct les observations : http://setiquest.info/
Par exemple, ce week-end, les 3 lieux observés (points jaunes) n'étaient pas très loin des pleïades.


Dans les logs, on trouve des informations qui montrent la vraie vie de l'observatoire : 4 heures d'interruption car Seth Shostak filme les antennes.
"[2016-10-02 03:18:31] Seth Shostak is at the ATA filming the dishes tracking for about 4 hours. Observing for ET signals will resume after that."

Besoin de puissance de calcul

Le SETI Institute a passé un accord avec IBM, dans le but de stocker 16 TB de données récentes. Elles ont été analysées en utilisant  le framework IBM Spark. Cependant, la plupart des données n'ont pas été analysées. C'est pour cela que le SETI Institute et IBM font appel aux particuliers.

Que peut-on y gagner ? Découvrir LE signal bien sûr, mais avant cela, accéder à plein de signaux "candidats", dont certains sans doute plus intéressants que celui de HD164595.

Contrairement à SETI@HOME, où l'utilisateur ne fait que prêter son ordinateur, là, il est actif, il met les doigts dans le code et les catalogues d'astronomie, comme celui des exoplanètes habitables (ou sous forme de carte ici).


Création d'un compte

Tout d'abord, il faut créer un compte sur IBM Bluemix. C'est gratuit le premier mois, on n'a pas besoin de donner son numéro de carte bleue, mais il faut tout de même un téléphone.


Après le premier mois, il me semble avoir vu que l'heure de calcul avec IBM Spark était à 57 centimes d'euros (à confirmer dans 27 jours).


Lire la documentation sur github

J'aurais dû commencer par , plus exactement par le fichier README (et même avant d'avoir ouvert un compte sur Bluemix).

L'idée est de créer un notebook en récupérant l'URL sur github (et quand on a bien lu la doc, on sait qu'il faut cliquer sur "Raw" après avoir cliqué sur le notebook, sinon, on a un message d'erreur).


On a le notebook dans la console IBM, et on peut commencer à jouer...


Par exemple, on peut remplacer les coordonnées de Kepler 1229b par des autres...





On a en effet un catalogue sur : https://setigopublic.mybluemix.net/v1/coordinates/aca


Je me suis arrêtée au bug... qui disparaît avec des "Clear Output, Restart Kernel"...

Il va vraiment falloir que je lise la doc :-)

Commentaires

gadamc a dit…
I saw this bug too! It's not your fault! Please try again. If it doesn't work, create a new Spark instance and try then.
Elisabeth a dit…
Thanks! It works.

Articles les plus consultés