SETI L'histoire de RATAN 600

Avec Google Earth, je me suis rendue à Zelenchukskaya (Russian: Зеленчу́кская), comme un signal qui viendrait de l'étoile HD164595 pour être reçu le radiotélescope RATAN 600


SAO : Special Astrophysical Observatory

Avec la présentation reçue par email, il y avait une page racontant l'histoire de ce radiotélescope.

Dans les années 60, il y avait plusieurs groupes de radioastronomes en Russie :
  • Lebedev Physic Institute à Moscou
  • Institute for RadioPhysics à Gorkii
  • Armenian Academy of Sciences
  • Kharkov en Ukraine
En 1947, S.E. Khaikin observe l'éclipse de soleil au Brésil. Intéressé par la radioastronomie, il créé en 1953 la section "radioastronomie" à Pulkovo. Il privilégie les longueurs d'ondes centimétriques, et propose une nouvelle sorte d'antenne, appelée VPA (Variable Profile Antenna), avec résolution angulaire élevée et de nouvelles méthodes pour traiter les images 2D.

En 1956, le Large Pulkovo RadioTelescope (BPR) commence ses observations à 3cm de longueur d'onde.


En 1965, alors que le Général De Gaule inaugurait le grand radiotélescope de Nançay, de nombreuses discussions ont lieu au niveau de la Russie sur un nouveau radiotéléscope. L'équipe de Pulkovo propose le RATAN-600. En 1967, approbation du plan technique et en 1968, début des travaux au nord du Caucase.

En 1969, la section radioastronomique de l'observatoire Pulokovo est transférée à Zelenchukskaya. Elle devient la branche "Leningrad" du SAO (Special Astrophysical Observatory de l'académie des sciences de l'URSS)


RATAN-600

L'ouverture officielle du RATAN-600 a lieu en 1977. Les observations avaient débuté un peu avant.
C'est un instrument généraliste, large bande, permettant d'écouter une large gamme de fréquences.


Le miroir principal

Le signal arrive tout d'abord sur le miroir principal, un anneau de 577m de diamètre, composé de 895 éléments de 2m * 7.4 m, cylindres ayant 3 degrés de liberté.


Il peut y arriver soit directement, soit en rebondissant sur ces miroirs plats :



De l'anneau, il est renvoyé vers l'un des trois miroirs secondaires :
  • Un groupe de 7 radiomètres (entre 1,35cm et 30cm de longueur d'onde)
  • 4 récepteurs pour étudier la radiation à 1.35cm, 6.2cm, 18cm et 21cm
  • 10 radio-polarimètres solaires et 3 radiomètres 


Pour en savoir plus sur l'histoire de ce radiotélescope : http://www.sao.ru/hq/CG/cold/part2.htm
D'autres photos :

Commentaires

Articles les plus consultés