SETI et rodéo médiatique

Comme l'écrit Eric Koperla, le rodéo médiatique est lancé...

Tout a débuté vendredi dernier, par un email envoyé par Claudio Maccone à une soixantaine de personnes. Claudio est la cheville ouvrière de SETI, celui qui organise la plupart des réunions importantes, avec toujours beaucoup d'enthousiasme. Il n'est pas rare que je parle de Claudio sur mon blog, par exemple dans ce billet consacré à Stéphane Dumas en juin dernier.


Le comité SETI de l'IAA

L'IAA, académie astronautique internationale a son siège à Paris. Elle a plusieurs comités, dont un consacré à SETI. Ce comité se réunit tous les ans. En 2016, ce sera le 27 septembre au Mexique.
Ce comité a établi des documents, comme par exemple une déclaration de principe concernant la recherche d'intelligence extraterrestre.

Le message de Claudio contenait le programme de la réunion de ce comité SETI de 9h à 12h. Cette réunion est ouverte à tous les inscrits au congrès IAC 2016 (compter 900 euros pour le tarif "normal") s'intéressant à SETI.

Dans ce programme, il y a tout d'abord des informations sur les membres de ce comité, un hommage à Stéphane Dumas. Il y a ensuite 7 "sujets chauds" (hot topics), dont celui-là :
#1 Hot topic: RATAN-600 (Russia) SETI candidate stellar system HD164595 (by Claudio on behalf of Alexander “Sasha” Panov in Moscow and the Russian Team at RATAN-600).

Le système solaire HD164595, candidat SETI

Des candidats SETI, c'est comme pour la recherche d'emploi, comme pour un concours, il y en a plein, mais c'est pas pour autant que c'est "Le Signal". Par exemple, si un employeur exige qu'un candidat ait "Bac +2", une bonne partie de la population française peut être candidate. Mais il va utiliser d'autres critères, comme par exemple "une orthographe parfaite". En lisant CV et lettres de motivations, il va donc éliminer certains candidats et ainsi de suite, pour ne convoquer à un entretien qu'une dizaine de personnes.

Eric Koperla écrit que SETI@HOME a déjà reçu des millions de signaux potentiels avec des caractéristiques similaires.  Pour HD164595, on est donc au stade de la lecture des lettres de motivations et CV. Par exemple, mon ordinateur est en train de travailler pour SETI en analysant ce qu'Arecibo a reçu le 10 juin 2010. Est-ce un signal candidat ? Pourquoi est-ce que je publierai la copie d'écran ci-dessous en criant au loup ?


Des signaux candidats, les astronomes du monde entier en reçoivent, pas forcément pour SETI, mais dans le cadre de recherches spécifiques. Si ces signaux sont intéressants, ils peuvent donner lieu à des publications scientifiques comme celle-ci de Stewart & al. : LOFAR MSSS: Detection of a low-frequency radio transient in400 hrs of monitoring of the North Celestial Pole


A l'écoute du candidat !

Si cette information figure à l'ordre du jour de la réunion du comité SETI de l'IAA, c'est pour décider ou non de recevoir le candidat pour un entretien d'embauche, en d'autres termes, les scientifiques d'autres observatoires devront décider s'ils souhaitent eux-aussi observer HD164595.
Si le candidat ne se manifeste pas aux Etats-Unis (ATA, Arecibo), en Australie, en Chine , il ne sera pas retenu. C'est aussi bête que ça. 
L'idée est d'imaginer qu'E.T., c'est un peu France-Info, BFM ou I-télé. S'il veut nous transmettre une information, il va la répéter à intervalle régulier pour être sûr qu'il soit reçu. C'est un critère arbitraire, au même titre que de demander une bonne orthographe, mais c'est ce qu'a décidé le comité SETI de l'IAA. 


Le rodéo médiatique

Le 27 août, Paul Gilster a publié un billet lié à ce signal sur son excellent blog "Centauri Dreams"
Je me suis également rendue compte que l'étoile était sur Twitter

Seth Shostak, du SETI Institute, a déclaré qu'ils étaient en train d'étudier l'étoile avec le Allen Telescope Array (ATA) dans un commentaire sur cet article

Erik Koperla dit qu'il regardera dans les bases de données de SETI@HOME, vu que le rodéo médiatique est lancé.  Breakthroug devrait également entrer dans la danse d'après Centaury Dreams.

Ce candidat va donc passer son entretien d'embauche plus vite que prévu, parce que la presse s'intéresse à lui. 

Un WOW russe ou CTA102 ? 

En 1977, un signal avait été reçu. L'opérateur, Jerry R. Ehmann avait écrit "Wow" à côté. Encore aujourd'hui, on  ne sait pas s'il est extraterrestre, comme on le voit sur le site web de Big Ear. 

Si le candidat ne vient pas à l'entretien d'embauche, on se dira que c'était peut-être la bonne personne, mais que l'on ne saura jamais. Il restera au statut de candidat, comme des millions d'autres signaux SETI.

Le 12 avril 1965, la nouvelle a fait le tour du monde : l'émission radio de l'objet connu sous le nom de CTA102 est variable. Elle peut donc être émise par une civilisation extraterrestre de type II ou III selon Kardashev.
Il s'agissait d'une fausse alarme, la source devant être rapidement identifiée comme un quasar. Cela donna lieu à une chanson du groupe "The Byrds".




Ne crions pas au loup !

Bien sûr, si HD164595 s'avérait être un signal extraterrestre, c'est-à-dire si d'autres radiotélescopes le captent et parviennent à éliminer les hypothèses comme celle d'un satellite (certains émettent à 11GHz), ou de lentille gravitationnelle, ce serait génial !
Mais laissons les scientifiques travailler... 

Pourquoi les russes ont-ils dissimulé l'information pendant un an à leur collègue (le signal a été reçu le 15 mai 2015), pourquoi ne pas respecter les protocoles SETI aujourd'hui ? Avant de se pencher sur les aspects techniques, la manière d'annoncer la découverte me laisse dubitative.

Commentaires

Articles les plus consultés