Loup y es-tu ?

J'ai commencé à lire le rapport 3978 de l'Assemblée nationale prorogeant l'état d'urgence.


Comme j'ai décidé d'arrêter de râler et que je suis persuadée que ce rapport ne servira pas à empêcher un prochain attentat, je propose de regarder s'il peut apporter quelque chose dans la recherche de vie extraterrestre.

Que cherche-t-on ?

Si autour d'une étoile, on veut chercher une exoplanète, on va vérifier si la luminosité de l'astre ne diminue pas de temps en temps. Mais si on cherche un signal extraterrestre, on ne sait pas si l'on doit détecter un signal lumineux (LASER) ou radio, voire autre chose que l'on n'aurait pas encore découvert sur terre. 

Dans un premier temps, on a cru que le tueur de Nice ressemblait à cela :


Ce porc frappait son père, sa femme, buvait beaucoup, etc, etc...

Si l'on croit le rapport de l'Assemblée Nationale, l'objet de nos recherches serait plutôt cela :


Ah, le retour du loup solitaire... On l'attendait...


Il y a eu plusieurs interpellations à Nice, preuve que la meute n'était pas bien loin, comme le montre Abou Cha Bouch.


Ils sont parmi nous.

Dans la série X-Files, on découvre que l'extraterrestre est en nous, ce sont certaines cellules qui auraient muté. On est partagé entre les idées cartésiennes de Scully et le désir de Mulder de croire qu'ils sont sur Terre.


Cette mutation se retrouve dans certains échanges du rapport. Cela dit, la "menace aux formes renouvelées" a un air de déjà-vu. Si l'on peut admettre que certains médias utilisent l'image du loup solitaire, c'est assez étonnant de la part du coordonnateur national du renseignement.

Des "ISIS zombies", j'en croise tous les jours sur les réseaux sociaux, sans faire le moindre effort pour cela. Ils n'ont pas l'air solitaires... Si j'avais la velléité de me transformer en "Bad Wolf", je serais rapidement entourée d'une meute de loups solitaires.



Objet non identifié


Il m'est arrivé de recevoir des mails de personnes me racontant qu'elles ont vu un truc étrange une nuit, près de chez elles, dans le ciel. En général, je réponds -ou du moins j'envisage de répondre- par exemple en demandant où, dans quelle direction, en cherchant dans une carte du ciel ce qu'il pouvait avoir à tel endroit, à telle heure. 

En revanche, j'ai beaucoup de mal à communiquer avec ceux qui n'ont aucun doute, qui assurent que la terre est envahie d'hommes verts ou gris, qu'ils ont été abductés, que Dieu existe, etc... 

Certains députés ont l'air de faire partie de cette seconde catégorie. A l'heure où ils ne possédaient aucun éléments sur "le tueur", ils semblaient assez croyants sur l'existence des extraterrestres ou le résultat de l'enquête pour justifier ou réfuter la prorogation de l'état d'urgence.


Une démarche rationnelle 

Une des difficultés pour la recherche de vie dans l'univers est d'avoir des protocoles, des méthodes scientifiques. Par exemple, si on étudie la présence d'un composant chimique sur une comète, soit on le trouve et cela fait l'objet d'une publication scientifique, soit on ne le détecte pas, et cela fait aussi avancer la recherche scientifique. 


Si on recherche des signaux intelligents en pointant un radiotélescope vers une étoile, on ne peut pas interpréter le silence. Contrairement au noyau d'une comète qui est un objet fini, l'univers est grand ! Comment proposer une thèse qui aurait pour sujet "La solitude des humains et des loups dans l'univers." ? Si au bout de 3 années d'études, le doctorant n'a trouvé ni extraterrestre, ni loup solitaire, il n'aura aucun résultat à présenter.

J'avoue avoir été surprise de trouver des propos structurés au milieu des conflits partisans de nos députés. Ce sont ceux de monsieur Jean-Frédéric Poisson, le rapporteur.

1- Si on ne sait pas où est E.T., l'état d'urgence ne sert à rien.



Dans le jeu Minecraft, des Creepers peuvent apparaître et exploser un peu n'importe où. L'état d'urgence, c'est un peu comme une épée que l'on utiliserait pour le combattre. On est sùr d'exploser en même temps... 


On ne peut pas assigner un extraterrestre à résidence, histoire de mieux l'observer, si on ne sait pas autour de quelle étoile son vaisseau orbite. 

2- On a déjà modifié les lois.


Lors de l'allocution du président de la république à 12h le 14 juillet, nous disposions de l'arsenal législatif pour que le Creeper explose sans faire trop de dégâts, c'est-à-dire en Syrie, où loin des fan-zones de l'Euro2016.


Le 19 juillet, ce n'est plus le cas ?

Comment le citoyen lambda peut-il faire confiance à l'état pour le protéger, si ceux qui en sont le plus proche, à savoir les députés, ne le font pas ?

3- Agissons !

Le troisième argument de monsieur Poisson est que nous attendons autre chose qu'un état d'urgence pour trouver des extraterrestres. Il faut passer à l'action par exemple avec SETI@Home ou la construction d'un nouveau radiotélescope.



Actuellement, mon ordinateur analyse ce que le radiotélescope d'Arecibo a enregistré le 10 juin 2010.


Il n'étudie qu'un point dans l'univers à une fréquence données, c'est dérisoire. Il y a autant d'étoiles dans la région, pourquoi ne pas surveiller plutôt la voisine ? On ne saura quelle est la bonne stratégie que lorsque l'on aura reçu un signal candidat. 

On a la "chance" de savoir où sont les mosquées salafistes, où va le petit voisin lorsqu'il dit qu'il assiste à des "cours d'arabe". Commençons par là... A défaut de capter le signal qui annoncera le lieu de la prochaine invasion extraterrestre, on supprime déjà certains germes, certains virus qui pourraient s’immiscer dans des esprits fragiles.

A suivre...



Commentaires

Articles les plus consultés