République, où es-tu ?

Hier, je suis allée à République... 


Je n'étais pas la seule... Une centaine de personnes, sans doute plus, une espèce de flux permanent comme une manifestation qui ne se terminerait jamais, continue, 24/24 peut-être. 


Quel paradoxe à l'heure où l'état d'urgence interdit toute manifestation ! Je n'ai jamais vu autant de slogans, de messages, et autant de personnes qui s'arrêtent pour les lire, les photographier. 


Je n'étais pas retournée à République depuis le 8 juin dernier, à l'occasion de la manifestation contre le projet de loi sur le renseignement. 




La loi a été promulguée le 24 juillet 2015. 

Le 13 novembre, il y a eu 130 morts, et des milliers de blessés. Combien au fait ? Je viens d'écouter ce témoignage d'Aca Pavlovic. J'ai l'impression que les blessés du stade de France ne sont pas les seuls oubliés. Le témoignage de la personne rencontrée au Comptoir Voltaire me hante toujours. Je ne retrouve des traces de fusillades nulle part dans la presse, pourtant j'ai vu sa blessure et les impacts de balle. 


Aca, blessé lors des attentats kamikazes aux... par leparisien

Aujourd'hui, je ne suis pas allée voter, avant tout parce que je ne me suis pas intéressée à ces élections, je n'ai pas pris le temps de lire les propositions des candidats. Les "autres" pourront utiliser leur émotion pour voter pour ou contre le FN, le PS, les écolos, etc... pas moi. 


J'ai relu la liste des députés qui s'étaient opposés au projet de loi. Si j'avais voulu être honnête, j'aurais dû comparer cette liste avec les candidats. Je n'ai pas eu le temps. 

Depuis, il y a eu l'état d'urgence.



  • Pouria Amirshahi (PS)
  • Barbara Romagnan (PS)
  • Gérard Sebaoun (PS)
  • Isabelle Attard (écologiste)
  • Sergio Coronado (écologiste)
  • Noël Mamère (écologiste)

Au Sénat, 336 personnes ont voté pour, 12 se sont abstenues. 
  •  Mmes Éliane Assassi, Marie-France Beaufils, M. Jean-Pierre Bosino, Mmes Laurence Cohen, Cécile Cukierman, Annie David, Évelyne Didier, M. Christian Favier, Mme Brigitte Gonthier-Maurin, MM. Pierre Laurent, Paul Vergès (Groupe Communiste).
  • Mme Esther Benbassa (Groupe écologiste)
La Quadrature du Net a ouvert un wiki recensant les abus de l'état d'urgence : 

A part nos 18 représentants mentionnés plus haut, tous nos politiques sont responsables de cela. En votant la loi du 20 novembre, ils savaient quelles en seraient les conséquences. 

Si cet état d'urgence a permis d'éviter un attentat, les abus peuvent être vus comme des dommages collatéraux. Cependant, je ne vois pas de sentiment de remord poindre dans la sphère politique. 

Alors, pour qui voter aujourd'hui ? Pour des politiciens qui se soucient si peu de notre liberté, tout parti confondu, et n'ont pas été en mesure de nous protéger depuis le 7 janvier ? Tous ont l'air de se réjouir que les manifestations soient interdites, à part des voix comme celle de Mme Duflot qui a pourtant voté l'état d'urgence.

A quoi bon voter sous le coup de l'émotion, sous le choc de ce qui vient juste d'arriver ? 




Commentaires

Entierement d accord avec toi!

Articles les plus consultés