Nouvelle publication pour Planet Hunters

J'ai déjà parlé sur ce blog du projet Planet Hunters, qui consiste à analyser les données issues de la mission Kepler de la NASA.


Grâce à un site web, les amateurs peuvent analyser les données et remarquer des transits, c'est-à-dire des diminutions de la luminosité d'une étoile qui peuvent indiquer la présence d'exoplanètes.



Il y a déjà eu des publications. J'en avais parlé lors d'un séminaire du CNRS sur le Crowdsourcing.



Un nouvel article vient d'être publié sur ARXIV : http://arxiv.org/pdf/1509.03622v1.pdf

Cet article a été soumis à une revue qui s'appelle MNRAS (Monthly Notice of the Royal Astronomical Society) le 15 septembre dernier. En ce moment, il doit y avoir des échanges entre les "referees" (experts et éditeurs de MNRAS) et les auteurs au sujet de l'article. Les auteurs vont peut-être le modifier et publier une version un peu différente de celle sur ARXIV. Mais s'il est publié, aucun doute ne sera possible...

Que dit le résumé ? Pendant la durée de la mission Kepler, un objet a été observé : KIC 8462852 avec des diminutions de flux non périodiques, jusqu'à 20%, et pouvant durer entre 5 et 80 jours. Des analyses ont permis de déterminer que KIC 8462852 est une étoile de type  F3 V/IV, bref un peu plus chaude et un peu moins jaune que le soleil. L'article examine plusieurs scénarios mais aucun ne parvient vraiment à expliquer ces données. Le plus vraisemblable est le passage d'une famille de fragments d'exo-comètes.

En gros, quand une planète passe entre une sonde et une étoile, c'est de manière périodique. Par exemple, si des E.T observent le soleil, ils pourraient remarquer une baisse de luminosité tous les 365 jours et en déduiraient ainsi l'existence de la Terre. Les courbes de luminosité de KIC 8462852 ne permettent pas de fournir ce genre d'explication.

L'article ne dit pas qu'il y a des extraterrestres qui jouent à cache-cache avec une grosse structure devant l'étoile, et ne mentionne même pas l'article publié par Luc Arnold en 2005. Parmi les scénario, outre les problèmes de la sonde Kepler lors de la réception de données, tous sont liés à des phénomènes astronomiques. Mais la conclusion la plus importante est qu'il faut poursuivre les observations de cette étoile.

Pour en savoir plus, suivre les discussions sur les forums de Planet Hunters :


Dans de prochains billets, je vais essayer de parler des scénarios envisagés par l'article "Planet Hunters X. KIC 8462852 – Where’s the flux?"

Commentaires

Articles les plus consultés