Rien à cacher !

Charlie du 7 janvier au 8 juin

Le 8 juin à 18h, rendez-vous est donné aux défenseurs de la liberté à la place de la République, histoire de convaincre les sénateurs de refuser la loi sur le renseignement.

Aujourd'hui, 7 juin, le collectif "17 Plus Jamais" s'est donné rendez-vous sur cette même place en souvenir des 17 victimes des attentats.


Une place, deux événements ? Il suffit de lire l'interview de Luz dans Les Inrocks pour se rendre compte que c'est la même chose. Quelques extraits :

Cette loi est une altération intolérable de nos libertés individuelles

On ne veut pas être utilisés comme argument publicitaire par Manuel Valls pour vendre sa politique sécuritaire

Le gouvernement ne cesse d'évoquer Charlie Hebdo pour justifier cette loi liberticide


Pourquoi manifester ?

Lorsque j'ai évoqué la manifestation du 8 juin avec ma fille, il s'en est suivi une intéressante conversation.
Moi : Mais dans ton collège, vous parlez du projet de loi sur le renseignement entre ados ?  
Elle : Oui, mais beaucoup disent que ce n'est pas grave d'être surveillé. 
- C'est étonnant, alors que vous n'aimez pas que des adultes voient certaines de vos activités. 
- Mais quand j'ai parlé de la loi à K en disant "Ils peuvent espionner ton portable. C'est comme si tes parents savaient toujours où tu es, ce que tu fais, lisaient tous tes SMS.", elle a hurlé ! 
- On en n'est pas encore là, pour l'instant, ce sont les services de renseignement qui récupéreront des données via des IMSI Catcher. 
- Oui, mais après, ils vont encore changer la loi et tout le monde y aura accès.
 

Rien à cacher, vraiment ? 

Nous vivons un paradoxe extraordinaire. Même sans avoir de compte sur Facebook, sans être amie avec K, je peux découvrir tout un tas de choses sur elle, sa famille, ses ami(e)s. Et elle n'est pas la seule... C'est rigolo de voir la photo de G bébé, cependant, je ne sais pas si je vais féliciter l'heureuse maman demain si je la croise. Elle risque de ne pas apprécier de savoir que les photos à la maternité sont visibles par tout le monde...

D'ailleurs, Edward Snowden à un message, à lire sur le site d'Amnesty et à diffuser :

Comme je l’ai déjà dit lors d’un événement organisé par Amnesty à Londres cette semaine,  dire que l’on se fiche du droit à la vie privée sous prétexte que l’on n’a rien à cacher serait comme déclarer que l’on se fiche du droit à la liberté d’expression sous prétexte que l’on n’a rien à dire.

 La vie privée, ce sont les experts qui en parlent le mieux et le plus simplement :

"Il y a quand même un loquet dans vos toilettes. Pourtant vous ne faîtes rien d’illégal, non?"

Commentaires

Articles les plus consultés