Orage sur nos libertés

Merci aux 86 héros qui ont osé voter contre le projet de loi sur le renseignement et pour nos libertés. Ils méritent d'être tous cités, histoire que leurs électeurs s'en souviennent lors des prochaines élections.

Alain Suguenot
Alain Bocquet
Alfred Marie-Jeanne
André Chassaigne
Arnaud Richard
Aurélie Filippetti
Barbara Romagnan
Bérengère Poletti
Bernard Debré
Bertrand Pancher
Brigitte Allain
Cécile Duflot
Charles de Courson
Claude Goasguen
Danielle Auroi
Dominique Le Mèner
Édouard Philippe
Étienne Blanc
Eva Sas
Fanélie Carrey-Conte
Francis Vercamer
Franck Marlin
Franck Riester
François Asensi
Gaby Charroux
Gérard Sebaoun
Gilbert Collard
Henri Guaino
Hervé Gaymard
Hervé Mariton
Hervé Morin
Huguette Bello
Isabelle Attard
Jacqueline Fraysse
Jacques Bompard
Jean Lassalle
Jean-Charles Taugourdeau
Jean-Christophe Fromantin
Jean-Claude Mignon
Jean-Frédéric Poisson
Jean-Jacques Guillet
Jean-Jacques Candelier
Jean-Louis Roumégas
Jean-Patrick Gille
Jean-Philippe Nilor
Jean-Pierre Decool
Jean-Pierre Gorges
Jonas Tahuaitu
Laure de La Raudière
Laurence Abeille
Laurent Marcangeli
Linda Gourjade
Lionel Tardy
Marie-George Buffet
Marion Maréchal-Le Pen
Maurice Leroy
Michel Pouzol
Michel Voisin
Michèle Bonneton
Nicolas Dhuicq
Nicolas Sansu
Nicolas Dupont-Aignan
Noël Mamère
Patrice Carvalho
Patrick Balkany
Patrick Devedjian
Patrick Hetzel
Paul Molac
Philippe Noguès
Philippe Cochet
Philippe Meunier
Philippe Gomès
Pierre Lellouche
Pouria Amirshahi
Sergio Coronado
Sophie Dion
Suzanne Tallard
Thierry Solère
Thomas Thévenoud
Véronique Besse
Virginie Duby-Muller
Xavier Breton
Yannick Moreau
Yannick Favennec
Yves Albarello
Yves Jégo


Je n'ai fait que reproduire les données disponibles sur le site de l'assemblée nationale. Pour faire plaisir à Robert Ménard et faciliter  les statistiques, je les ai classés par ordre alphabétique des prénoms. On notera qu'il y a 12 "Jean", 1 "Paul", 1 "Pierre" mais que cela n'implique pas une relation avec une entreprise terroriste ou avec un apôtre quelconque.


On notera que toutes les "Maud" ont voté pour la fin de nos libertés. Les "Maud" pourraient rétorquer que non, ça n'a aucun rapport.

Prenons un enfant dans une municipalité quelconque où il y avait une maire qui se prénommait "Maud". Quand ce bambin est allé pour la première fois au centre de loisir, alors qu'il avait 3 ans, un animateur a posé une question à ses parents "Est-ce qu'il est sans porc ?" Les parents, d'abord surpris par cette maladroite question, ont répondu "non !". 

Ce simple renseignement fut une privation de liberté pendant toute la scolarité de l'enfant, jusqu'au Cm2. Pour résumer : "Maman, je voulais prendre une escalope de dinde à la cantine, mais on m'a forcé à prendre de la côte de porc et c'était pas bon."





Ce n'est qu'un exemple. Certains pourraient dire qu'ils n'ont pas la liberté de commenter cet article, puisqu'ils doivent attendre que je modère leurs propos avant de les voir s'afficher, et donc que Manuel Valls a raison quand il prétend que plus de sécurité = plus de liberté puisque finalement, je valide tous les commentaires qui ne sont pas considérés comme du spam par l'algorithme de monsieur blogger.

Cependant, j'ai essayé d'apporter des commentaires constructifs (si, si...) sur le site web d'une député prénommée Maud. Celui-ci n'a jamais été publié. Donc dans la majorité des cas : plus de sécurité = moins de démocratie, moins de liberté.





Le rassemblement d'hier soir à Paris m'a permis de faire d'intéressantes rencontres. Coucou à Rémi et à l'ancien chauffeur de François Hollande. Et contrairement à ce que prétend Barbara, Paris sous la pluie ne m'ennuie pas...

Ajout de dernière minute : 
Un petit coucou aussi à François, qui était là à l'heure... Manuel, pourquoi ne lui as-tu pas transmis l'information ?



Commentaires

Articles les plus consultés