Militantisme à la con

Hier soir, un grand homme politique, que j'ai eu la chance de ne jamais rencontrer, bien qu'il fut élu municipal aux Ulis a écrit :
Mais bon relayer tous les mails de manif de merde, cela fait perdre du sens à la liste de diffusion, perdre du sens à CES et fait que les adhérents bientôt ne liront plus ce qu'on a à dire [..] ou vous souhaitez avoir un impact au niveau local de manière plus ou moins élargie mais toujours contrôlée avec des gens qui s'investissent et dans ce cas faut arrêter les mails de militantisme à la con.



Je croyais que CES signifiait "Citoyen Ecologistes et Solidaires" et j'osais y voir une association défendant quelques valeurs écologistes voire humanistes. 

L'écologie, j'ai commencé à avoir des doutes lorsque j'ai compris qu'il était hors de question de parler de la grève des bus, non seulement sur le blog de l'association écolo, mais encore sur la liste de discussions entre membres. Ah, c'est beau d'avoir un ancien élu municipal, qui de plus n'habite plus la ville, jouer les gendarmes ou les dictateurs en imposant une démocratie limitée aux messages qu'il a envie de recevoir.  Cette censure n'a rien de dramatique, vu qu'il existe d'autres lieux que ceux d'un blog soit disant écolo pour parler de transports en commun. J'ai aussi compris que certains ex militants d'EELV avaient quelques intérêt à ce que les usagers se retrouvent coincés sans transport en s'en prennent à l'actuelle mairie. C'est le jeu politique, certes... 



L'un des objectifs de l'association est d'œuvrer pour l'éducation populaire. De ce point de vue, c'est une grande réussite. La dernière réunion était consacrée au traité TAFTA. J'y ai appris plein de choses résumées dans cette carte heuristique aussi déposée sur biggerplate. Lors de cette réunion, tous les adhérents présents ont voté pour que l'association CES joigne le collectif Anti-Tafta local. Cette décision collective n'a pas plus à monsieur véto. Je viens de comprendre pourquoi. Pour lui, CES n'est pas une association qui vient de fêter sa première année, mais elle existe depuis 2006, investie dans la liste de Maud Olivier (PS). Or quand on sait que le PS est officiellement pour le traité, mais internement déchiré à ce sujet, on comprend mieux que ce monsieur veuille assurer ses arrières en interdisant toute discussion sur ce traité. 


Admettons que ce manipulateur veuille imposer un silence sur les transports ou TAFTA pour préserver son avenir politique et exploiter les adhérents de l'association. Ce qui me dérange le plus, c'est que ce qu'il traite de "manif de merde" est un meeting unitaire et que le "mail de militantisme à la con" contenait cette image informant de l'existence du meeting.



On peut ne pas aimer le MRAP, SOS Racisme, l'Unef, le snes ou la Cimade... Ce sont des associations, plus ou moins proches de partis politiques comme CES. Et alors, est-ce une raison pour faire le jeu du FN et tolérer la haine en reprochant à une personne d'avoir diffusé l'information concernant ce meeting ?

Nous sommes nombreux à recevoir de plus en plus d'informations. Celles-ci dépassent rapidement notre capacité cognitive de traitement et de mémorisation. Nous devons sélectionner ce qui nous intéresse ou non. Je n'ai pas l'intention d'aller à ce meeting ? Je supprime le message. Si aux prochaines élections présidentielles je me demande comment Marine a pu devenir présidente, je ne pourrais m'en prendre qu'à moi-même, je ne pourrais pas reprocher à SOS Racisme de n'avoir rien fait, ni à CES de n'avoir pas diffusé l'information.

En revanche, Marine pourra remercier certains élus PS ou EELV d'avoir supprimé la démocratie avant son élection en interdisant aux militants de s'exprimer, y compris au sein d'associations !

Commentaires

Articles les plus consultés