Particules

Ce matin, j'ai pu photographier le soleil se lever, alors qu'il était plus de 8h, comme en témoignent tous les camions installés sur la place du marché. Je n'ai pas eu mal aux yeux en le regardant. L'appareil photo n'a pas eu besoin de filtre.



Cette douce brume matinale, sans doute composée de quelques particules d'eau, contenait près de 100 µg/m³ de particules fines PM10, et encore plus fines, PM2.5, selon AirParif. C'est beau la pollution, non ? Je ne peux pas comparer avec d'autres photos prises au même moment un autre jour, puisque d'habitude, je ne peux pas photographier le soleil quand il est aussi haut dans le ciel. 


Voilà le même château de St-Jean-de-Beauregard, pris avec le même appareil Canon 1100D, avec le même objectif, depuis le même balcon des Ulis, le 11 mars 2014, où la pollution aux particules fines atteignait un score de 94  µg/m³ selon l'échelle française et le mois précédent, le 18 février, lorsqu'elle était à environ 30  µg/m³.

Commentaires

Articles les plus consultés