PISA et ZEP

Hier, en regardant cette incroyable vidéo, j'ai trouvé la solution pour améliorer le score de la France au PISA... Et si on arrêtait de discriminer les enfants issus de l'immigration, ou vivant dans des villes de banlieue, dans ce que l'on a appelé les zones d'éducation prioritaire (ZEP) ? Aujourd'hui, l'éducation nationale parle de réseaux RAR (ambition réussite), RRS, ECLAIR, etc, mais le concept reste le même, ce qui fait que je parlerai de ZEP dans le reste de l'article.





J'ai testé deux collèges, tous deux dans l'enseignement public, et la j'ai été surprise par la différence d'exigence. Or mettre la barre plus bas à un enfant sous prétexte qu'il est "des Ulis", pour moi, c'est clairement de la discrimination. Tolérer la violence, le harcèlement "parce que l'on est aux Ulis", c'est aussi de la discrimination.

Sécurité 

Se sentir en sécurité dans son collège semble "normal". Aux Ulis, le principal m'a expliqué qu'il ne pouvait laisser les élèves à l'intérieur de peur qu'ils ne vident les extincteurs, comme cela est déjà arrivé.

Les toilettes permettent donc  aux enfants de s'abriter par grand froid pendant les pauses. Au cas où une serrure serait trop rouillée et où un enfant se trouverait enfermé à l'intérieur, il est possible de s'en sortir à partir du matériel que tout élève consciencieux possède : des ciseaux peuvent servir de tournevis pour démonter la serrure et ouvrir la porte en 20 minutes top chrono (dont 15 passées à paniquer et à appeler à l'aide).

Cours correspondant aux programmes de l'éducation nationale :

Il n'y a pas de textes officiels, parce qu'il est impossible de savoir ce que fait chaque prof.
Mais on sait qu'en ZEP l'hétérogénéité des niveaux dans une classe peut être très grande, auquel cas :
- soit les profs se concentrent sur les bons élèves, et suivent le programme (auquel cas ils sont souvent très perturbés par les plus faibles qui décrochent et chahutent, d'où le bruit dans la classe)
- soit ils se concentrent sur les plus faibles ou en difficulté, auquel cas la classe est plus calme, mais ils avancent très lentement et n'arrivent pas à faire le programme
- soit ils font de la pédagogie différenciée, avec des exercices différents selon les groupes dans la classe, en visant la majorité des élèves, en proposant du soutien au plus faibles et des lectures supplémentaires aux plus performants  : mais seuls les profs expérimentés et très motivés arrivent à faire cela, et souvent les ZEP les épuisent et quand ils ont de l'expérience ils demandent une mutation...

Dans un collège qui est à quelques kilomètre des Ulis, les classes sont également hétérogènes, mais tous visent l'excellence (en tous cas, c'est le discours officiel). Cela donne des moyennes de classe qui vont de 3,25/20 à 20/20 selon les matières...  Les enfants peuvent ainsi mieux se situer, que s'ils étaient sur-notés.

Commentaires

Articles les plus consultés