A.P. Maths

Au collège Aimé Césaire, les sixièmes ont pu bénéficier cette année d'aide personnalisée en maths et en français. Ils ne sont pas forcément moins nombreux, mais ils sont regroupés par niveau... et cela permet d'avancer très vite !
Par exemple, pour apprendre à poser une division euclidienne, pourquoi ne pas calculer la date de Pâques au lieu de répéter sans cesse les mêmes exercices... Un de mes professeurs m'avais jadis répété, "C'est Gauss, donc c'est génial !" Et en effet...



Prenez une année : 2013, faites tourner l'algorithme de Gauss en utilisant Scratch, et ça marche :
- R est le reste de la division euclidienne de 2013 par 4 : R=1
- S est le reste de la division euclidienne de 2013 par 7 : S=4
- T est le reste de la division euclidienne de 2013 par 19 : T=18
- B = (19 * T) + 24 = 366
- M est le reste de la division euclidienne de B par 30 : M=6
- C=2R+4S+6M+5 = 59
- N est le reste de la division euclidienne de C par 7 : N = 3
- P=M+N = 9
- P est inférieur à 10 donc ce sera le P+22 mars : le 31 mars !

Qui a dit que le niveau au collège Aimé Césaire était plus faible qu'ailleurs ? Si l'on ajoute la forte participation au Kangourou des mathématiques, grâce entre autres à l'activité "jeux de logique" le mardi midi, on voit que certaines initiatives tirent vraiment le niveau vers le haut.
Il suffit juste de les encourager et de réduire l'hétérogénéité des classes, de ne pas mettre ensemble ceux qui ont envie de découvrir la magie des mathématiques et ceux qui feront des procès pour sorcellerie à tout enfant capable de calculer le reste d'une division euclidienne...

Commentaires

Articles les plus consultés