Ô temps...

J'ai passé un très agréable dimanche à Mâcon, la cité de Lamartine (alors qu'il n'a fait qu'y naître, il a passé son enfance dans un petit village, Milly).


Mâcon est à 1h30 de Paris par TGV, ce qui permet de faire l'aller-retour dans la journée.


Certes, on arrive à la gare de Mâcon-Loché, qui ressemble à un bloc de béton au milieu d'une friche d'une zone industrielle.


Heureusement, si on cherche de l'ombre, il y a tout de même deux arbres (et pas plus) le long du quai.


La chose la plus intéressante à Mâcon, c'est la Saône, au bord de laquelle on peut facilement pique-niquer en regardant le ski-nautique.


Il y a aussi des cygnes, qui évoquent le Lac de Lamartine, en particulier ces vers sur lesquels on peut marcher en centre-ville.

Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices !
Suspendez votre cours :
Laissez-nous savourer les rapides délices
Des plus beaux de nos jours !


Et de lointains souvenirs...






L'homme n'a point de port, le temps n'a point de rive ;
Il coule, et nous passons !

Commentaires

Articles les plus consultés