Zoo humain

Il y a quelques années, John Lomberg avait essayé de créer un portrait de l'humanité. Je dis bien essayer, car on y voit des enfants nus et donc sa photo ne serait pas publiable en France.

Bien avant cela, de 1877 à 1931, le jardin d'Acclimatation exposait des hommes, des femmes, des enfants dans des zoos humains. Je ne l'ai pas appris à l'école, étrange, non ? Je l'ai vraiment découvert en lisant le livre de Lilian Thuram.

1/ La stratégie de la distraction
Enfin, je l'avais sans doute entendu, mais sans y croire, en refusant cette réalité.
Le jardin d'acclimatation, c'est d'abord un lieu ou l'on s'amuse


2/ Créer des problèmes, puis offrir des solutions
Cette année, à défaut d'être celle du Mexique (ce qui posait problème), est donc celle de l'Outre-Mer (tiens, une solution). Cependant, ce n'est pas du goût de tout le monde, comme en témoigne cet article de Nicolas Bancel.

3/ 4/ La stratégie de la dégradation et du différé
Frédéric Mitterand aurait répondu :
Ce lieu n’est plus le même que celui où se sont passés des événements regrettables. C’est la même géographie, mais c’est différent. Ca n’a aucun rapport. Tout le contexte est différent.
Quelle drôle de vision ! Certes, le Vel d'Hiv a été remplacé par le ministère de l'intérieur, mais à quand un parc d'attraction à la place des camps de concentration ? On met un manège et l'on oublie ce que des individus ont fait à d'autres humains ? C'est si simple !

5/ S’adresser au public comme à des enfants en bas-âge

Dimanche dernier, je suis allée en famille au Jardin d'Acclimatation, pour me divertir. Le commerce a transformé les cages de zoo en étal vendant des produits locaux. Mais quelle surprise de voir ces panneaux, qui peuvent évoquer les "ne pas nourrir les indigènes"...


Devant, les enfants ne peuvent que se demander :
Mais est-ce que c'est aussi la France ?

6/ Faire appel à l’émotionnel plutôt qu’à la réflexion
Quelle est belle, cette fusée Ariane 5 tout au bout de l'allée !


Cependant, pour la construire, des gens ont été expropriés, comme on le voit dans ce documentaire d'Universcience.

7/ Maintenir le public dans l’ignorance et la bêtise

L'année de l'Outre-Mer aurait pu être l'occasion justement d'un méa-culpa. Pourquoi ne pas présenter justement ce qu'a été l'erreur des colons, ce qui s'est passé de terrible au Jardin d'Acclimatation pour affirmer haut et fort qu'il n'y a qu'une seule race, la race humaine et que nous naissons tous libres et égaux en droit.

8/ Encourager le public à se complaire dans la médiocrité

Finalement, le Jardin d'Acclimatation c'est un endroit pour s'amuser... et l'outre-mer pour jouer les touristes et bronzer !

9/ Remplacer la révolte par la culpabilité

Quoi ? Ceux qui critiquent l'exposition de l'outre mer au jardin d'Acclimation, sont des empêcheurs de tourner en rond ? Ils gâchent l'année de l'Outre Mer ?

10/ Connaître les individus mieux qu’ils ne se connaissent eux-mêmes
Voir les 10 stratégies manipulation des masses ! Merci à Maud et Nèg Mawon !

Commentaires

Lily a dit…
J'ai pas appris cette histoire là
à l'école non plus.. merci Zabeth ! :)

Articles les plus consultés