Allo tu m'entends ?

Aujourd'hui, LOFAR aurait dû être inauguré à Nançay. Les conditions météo en ont décidé autrement.

Avec le recul, je suis impressionnée par l'impact du dossier SETI de Futura-Sciences.

Celui-ci m'a valu d'être invitée sur la Radio-Suisse-Romande pour parler des 50 ans de SETI, dans l'émission Impatience diffusée le 25 novembre 2010. Il y a une station Argus en Suisse, mais apparemment la radio tenait à entendre quelqu'un de francophone.

Quel honneur de participer à la même émission qu'André Brahic ! Je me souviens comment, enfant, j'écoutais ses descriptions passionnées des anneaux de Saturne.

L'enregistrement a eu lieu le vendredi 19 dans les studios parisiens de la radio. Les questions de Bastien Confino étaient intéressantes et l'entretien est passé très vite. J'ai regretté d'avoir bafouillé, d'avoir dit quelques bêtises, qui heureusement n'ont pas été diffusées dans l'émission. Dur, dur de partager son temps de cerveau disponible entre informatique, SETI, droits de l'enfant et conflits entre parents d'élèves !

J'avais pris ma journée. J'en ai profité pour visiter l'exposition "Science et fiction" à la Cité des Sciences.

J'ai été impressionnée par la qualité des maquettes de vaisseaux spatiaux !


Le manuscrit d'un livre de Stefan Wull, m'a replongée à l'époque où je découvrais Nôo, l'Orphelin de Perdide, etc...


Outre l'univers très agréable dans lequel on navigue (on croise même Spoke), c'était drôle de croiser autant d'extraterrestres plus grands que nature après avoir parlé de SETI !

En attendant, on vient de découvrir qu'une bactérie pouvait survivre dans l'Arsenic.

La vie se développe vraiment chaque fois qu'elle le peut, même dans des conditions inimaginables ! Y'a de l'espoir !

Commentaires

Anonyme a dit…
Bonjour,
j'ai écris un livre "le scientifique et l'extraterrestre" qui retrace (autant que faire se peut) tous les travaux "sérieux" sur le sujet et l'évolution en la matière.
La découverte annoncée par la NASA me confirme l'intérêt croissant pour ce domaine.

Je suis ingénieur en informatique et j'ai besoin d'une caution scientifique pour être publié. Soit un co-auteur, soit une préface. Dans la mesure ou le livre "plaît" bien sur.

Est-ce que vous seriez intéressée ?

si oui, vous pouvez m'écrire a yo9 [arobas] free.fr

cordialement

Articles les plus consultés