Un grand bol d'air

Avant ce 4 septembre 2010, l'atmosphère commençait à devenir irrespirable en France, un peu comme à Moscou, lorsque les incendies ont enveloppé la ville de fumée cet été.


J'ai découvert le discours sécuritaire de Grenoble à l'aéroport de Montréal, dans un quotidien local "Le Soleil". Quelques semaines plus tard, j'ai lu dans le train un numéro du Courrier International "Xénophobie, la France épinglée par la presse internationale".

On pouvait y lire par exemple sous la plume de John Lichfield (The Independant) :
Racistes, les Français ? Non, mais ils se laissent regrettablement manipuler par des slogans et des formules aussi xénophobes que simplistes.


Pour échapper à l'ambiance, quoi de mieux qu'un grand week-end à la campagne ? Dimanche dernier, je suis retournée à la foire de la Balme, comme dans mon enfance. A l'époque, nous y allions à pied, le samedi matin pour voir les chevaux et autres bestiaux et le dimanche pour récupérer des bibelots ou autres échantillons distribués gratuitement par les commerçants.


J'y avais emmené Sonia il y a deux ans, et elle avait envie de retourner sur l'aire foraine, glisser en haut d'un toboggan géant.
Elle a découvert les chenilles, avec le tunnel... C'est tout de même autre chose que le manège avec les drapeaux du jardin d'acclimatation ! Pendant ce temps, je ne pouvais qu'admirer les magnifiques véhicules... Sans les gens du voyage, qui se serait arrêté dans les petits villages de la Bresse Bourguignonne pour divertir les enfants que nous étions ?


Les commerçants de St Germain du Bois faisaient des rabais à l'occasion de la Balme. Aujourd'hui, je ne pense pas qu'ils y soient. Les T-shirts qui coûtaient autre-fois 10 francs, coûtent aujourd'hui 10 euros, ce qui n'est plus vraiment une affaire. La crise est passée par là.  Bien sûr, tout n'était pas rose, et nos parents nous mettaient en garde "attention de ne pas te perdre", "il y aura plein d'étrangers"... Il y avait aussi des rumeurs qui circulaient et les jeunes filles n'étaient pas encouragées à se rendre seules au bal du samedi soir !

En revanche, c'était évident que si certains individus étaient douteux, ce n'était pas le cas de tous les occupants des caravanes qui arrivaient sur le champ de foire la semaine précédent la fin des vacances. Impatients, nous faisions des ballades en vélos les jours avant la foire "pour voir" combien étaient déjà là.

La  promenade à Paris de ce samedi a eu le même effet que la foire de la Balme de mon enfance... amener beaucoup de joie pour attaquer la rentrée dans la bonne humeur. 


La manifestation du matin et les retrouvailles avec Nadia, puis l'incroyable foule à République l'après-midi m'ont remis du baume au coeur. Oui, il faut descendre dans la rue, même si l'on pense que cela ne sert à rien face à ce gouvernement autiste, aidée par une presse à son service.


Le cortège devait partir à 14h. Nous sommes arrivées à 15 heures. La place de la République était encore noire de monde. Nous nous sommes glissées dans le cortège, derrière le camion du NPA.

Sonia m'a conseillé de voter pour eux aux prochaines élections, car ils sont quand même gentils de faire monter les enfants sur leur camion !



Un peu plus tard, nous avons dépassé le cortège par les trottoirs. Nous avons trouvé les ballons Enseignement Supérieur - Recherche avant d'arriver à Bastille.


La place était prise d'assaut par des militants. Le 4 septembre 1870 marque le début de la IIIième république. Quelle place donne-t-on aux citoyens Français aujourd'hui ?
Ont-ils le pouvoir de s'exprimer dans la rue et d'être entendus ?




Un peu après la place de la Bastille, nous avons rejoint Nadia dans un café. Nous avons parlé de la foire de la Balme et de Saint-Germain-du-Bois, des maisons de nos parents, de la politique telle que nous la percevions...


Nous avons rejoint le cortège place de l'hôtel de ville, où l'ambiance était à la fête avec quelques djembés.


L'arrêt à la Maison de l'Astronomie avant de reprendre le RER à Chatelet s'est imposé.
Dans le bus 06-03, il y avait d'autres militants Ulissiens ! Tout le monde était à cette manif ! Très chouette journée, vraiment !

Commentaires

Lily a dit…
wow, belle journée ! Bravo pour les commentaires, merci de partager.
bises les filles !
Elisabeth a dit…
J'ai aussi eu quelques pensées pour toi, en me disant que d'autres personnes à Québec vivaient aussi une journée qu'elles n'oublieront pas !

Articles les plus consultés