Nature dans la capitale

J'avais envie de voir les Champs Elysées recouverts de vert, surtout par curiosité. Dès le matin, la radio annonçait 2 millions de visiteurs, c'est moins drôle.



Ce que Nature Capitale avait d'exceptionnel, c'est effectivement le vert, celui qui entoure des objets urbains comme un feu de signalisation ou l'Arc de Triomphe.





Ensuite, il fallait voir les parisiens (et autres touristes) à la découverte de la nature, par exemple s'extasiant devant du colza en fleur. Il suffit pourtant de faire une trentaine de kilomètres pour voir des étendues jaunes comme celles de Saint-Jean de-Beauregard que je vois depuis ma fenêtre.

J'ai craqué devant ce carré d'herbe où une étiquette indiquait "le frêne et ses graminées". Ah c'est du frêne ? Il est où le frêne ? C'est bien un arbre...

Nous avons pris le métro pour rejoindre le jardin des plantes, où l'on fêtait la nature. En effet, il y avait des choses beaucoup plus étonnantes que sur les champs, comme une pelote de réjection de chouette effraie.



On pouvait observer les mâchoires trouvées à l'intérieur pour savoir si la chouette avait eu un campagnol ou un mulot au repas...


Je me souviens avoir réalisé cette expérience à l'école primaire, ou peut-être au collège de Saint-Germain du Bois, ou les deux. Depuis la grippe aviaire, c'est interdit en milieu scolaire. Dommage...



Nous avons terminé la journée par un détour par l'exposition "Dans l'ombre des dinosaures"...





... et la grande galerie de l'évolution.


Commentaires

Lily a dit…
Belle balade, merci pour les photos :)

Articles les plus consultés