Galilée à l'UNESCO

Cette après-midi, je suis allée voir La vie de Galilée de Brecht, jouée par la compagnie Ca tourne pas rond à l'UNESCO.

L'année 2009 marque les 400 ans de la première utilisation de la lunette astronomique par Galilée. Cette représentation est une occasion de terminer en beauté cette année mondiale astronomique, riche en événements.

C'est aussi une occasion de rappeler que le combat de la connaissance contre l'inquisition est toujours d'actualité. Certes, on ne brûle plus Giordano Bruno... mais l'on ne parle pas non plus de la préhistoire aux enfants de 7 ans dans les écoles publiques. Il serait également intéressant d'évaluer les connaissances scientifiques des élèves. Est-ce la Terre qui tourne autour du soleil ou l'inverse ?
La loi Carle impose aux municipalités de financer les écoles privées. A l'heure où la laïcité est attaquée de toute part, cela fait du bien de voir une telle pièce jouée dans un endroit aussi prestigieux que l'UNESCO.



La pièce débute de manière magistrale avec Giordano Bruno sur le bûcher. L'orchestre joue dans le noir entre deux tableaux. Mais comment font-ils ?

Il n'y a pas de temps mort, les comédiens ont une pêche incroyable.

D'un point de vue culturel, la pédagogie est mise en avant, qu'il s'agisse des aspects historiques ou scientifiques. Peut-être est-ce parce que certains des comédiens amateurs sont enseignants ?



Voilà en tous cas une bien belle manière de conclure cette année mondiale astronomique. Dommage que 400 ans après Galilée, il faille se battre pour la laïcité ou pour que les enfants puissent apercevoir des étoiles dans le ciel.

Commentaires

Anonyme a dit…
Je suis une des comédienne de la vie de Galilée. Je joue le role du Duc, Cosme de médicis, et une dame de la cour en robe rouge. Merci d'avoir consacrer un article à notre spectacle. ça a été un vrai moment de bonheur pour nous tous de jouer devant un tel public. Merci d'être venue.

Articles les plus consultés