Aux mamans ulissiennes

J'ai été émue ce matin en écoutant ça dans "le désert des mots".



C'est vraiment d'actualité sur les Ulis !

Dur, dur d'être maman en ce moment... Les enfants discutent de ce qui se passe dans la ville, comprennent ce qu'ils peuvent, répercutent, critiquent "ils ont brûlé SITIS" avec une pointe d'admiration "lui aussi il a participé..."

Pour les ados et les jeunes adultes, il règne un sentiment d'injustice, d'incompréhension.

C'est pas vrai, m'dame, il est pas tombé tout seul.


Hier, un militant syndical m'a parlé d'un témoin qui se serait rétracté après qu'on l'ait menacé de garde à vue.
Hier, un jeune sur son vélo m'a parlé de la caméra de vidéo surveillance de la gare de Massy. La vidéo de l'interpellation aurait disparu.

En tant que maman, comment expliquer aux enfants qu'il existe encore une justice dans ce pays ? Comment apaiser leur colère ? Comment les aiguiller vers d'autres voies que la violence pour l'exprimer ? Est-ce naïf de leur faire croire que l'on connaîtra la vérité ?

Ce matin, j'ai reçu des fleurs, j'en ai trouvé sur mon chemin en allant voter. Je les offre à toutes les mamans des Ulis.



Fée Clochette apportera je l'espère un peu d'espoir à toutes les mamans qui ont besoin de poussière de fée pour relever la tête, pour trouver le courage. Mes pensées vont d'abord à la maman d'Ossama.

Ivan était dans l'avion Rio-Paris. Sa femme Perola reste seule avec deux enfants. Courage !

Courage aussi à toutes les mamans qui élèvent seules leurs enfants. Celle de Sélia (5 ans) et Aaron (5 mois) risque de se retrouver dans cette situation si l'ARPF d'Eric n'est pas annulé. Une pétition est sur le site de RESF.

Tout mes voeux de prompt rétablissement à Claudine ! En tant que directrice d'école maternelle, tu as aidé tellement de mamans à élever leurs bouts de choux, tu as expliqué, lu, pour celles qui ne lisaient pas le français, et tu as surtout appris tellement de choses à nos enfants ! Bon courage dans ce nouveau et dur combat.



Cette rose enfin est pour toutes les femmes qui se dévouent pour la société, tout en gérant leur vie familiale. En ces moments difficiles, je pense en particulier à Maud, Nicole, Pierrette, Annick et toutes celles qui se battent pour ramener le calme dans la ville même s'il faut se promener à 2 heures du matin entre jeunes et forces de l'ordre.

Commentaires

meretnature a dit…
Bonjour je découvre par hasard ton blog , via mon autre blog (canelle56)et je suis aussi touchée par le contenu de ce blog qui montre la difficulté de vivre au milieu de la violence... je repasserai te voir plus longuement , bonne fete malgré tout
Elisabeth a dit…
Merci d'être passée :-) et d'avoir laissé ce petit mot alors que j'avais interrompu l'écriture de ce post pour aller préparer à manger :-)
DOUCE VITTA a dit…
BONJOUR ELISABETH MERCI MILES FOIS
TU ES NOTRE MERE A NOUS TOUS
AMITIE SYLVIE
Elisabeth a dit…
Là, je prends un sacré coup de vieux :-)

Articles les plus consultés